Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Défi vélo Casse-tête : 100km CLM par équipe

par JP Leclerc 21 Mai 2014, 19:23 Bike

Formation en train

Formation en train

Petit compte-rendu d’un évènement dont j’eus la grande chance de participer grâce à mon coach Bart Rolet et aussi Philippe Lahaie. J’ai vécu un super thrill et j’ai eu une super expérience totalement nouvelle, comme les contre-la-montre par équipe du Tour de France, je me suis pris pour un pro durant quelques heures!

 

Le Défi Casse-Tête en est à sa deuxième édition, et a pour but d’amasser des fonds pour la Fondation Neuro-Trauma Marie-Robert ainsi que la Fondation Martin-Matte ventant tous les 2 en aide aux victimes de traumatisme crânien. Une belle cause étant cycliste…les chutes peuvent causer ce genre de blessure grave.

 

Quand j’ai reçu l’offre quelques jours auparavant, j’avais compris que c’était un contre-la-montre à vélo de 100km en équipe de 5, donc chaque membre devant faire 20km time trial individuel pour un total d’équipe de 100km sur le Circuit Gilles Villeneuve…je m’apprêtais à décliner l’offre, car je dois faire des sorties longues le weekend pour préparer mes compétitions. Mais finalement, c’était 100km en groupe de 5! LÀ j’étais bien crinké!

 

Un contre-la-montre (CLM), ou time trial (TT), est un format de course de vélo consistant, pour les compétiteurs, à effectuer chacun leur tour un parcours chronométré. Le vainqueur est celui qui réalise le parcours le plus rapidement. Principalement une épreuve individuelle, elle existe aussi en équipe, donc les cyclistes sont en formation de train et prennent des relais pour ensuite profiter de l’aspiration des autres, contre-la-montre en équipe ou team time trial (TTT).

Moi à la tête du train durant un relais

Moi à la tête du train durant un relais

Notre équipe BartCoaching était composée de coach Bart El coacho Rolet, Mathieu ChouchouTrain Morin, Frank The Tank Asfir, Hugues Wattman Langlois ainsi que votre humble bloggeur, JP IronJeen Leclerc.

Je dirais que nous sommes tous de bons rouleurs, mais notre problème est que 3 membres don moi, n’avions jamais roulés groupé. Étant tout des triathlètes où le drafting ou aspiration du coureur devant est proscrit…ceci est totalement nouveau.

Après quelques tours de pratique, et bien sûr plusieurs trucs, astuces et conseilles de nos coachs Frank et Bart, nous avions déjà une petite idée de comment faire ce beau défi le plus rapidement possible, mais surtout sans danger de blessure.

 

Le but sera de rester très regroupé, de faire de petits relais chacun notre tour devant à forcer, ensuite se ranger à gauche de la ligne, se laisser descendre et de se reposer derrière pour un moment, avant de devoir reprendre la tête du train. C’est vraiment une course d’équipe, il faut travailler ensemble, respecter une vitesse de croisière pour que tout le monde soit à l’aise, car 100km ce n’est pas rien, il ne faut pas exploser un membre. Le temps du 3e membre à franchir la ligne l’arrivée sera le temps final de l’équipe, donc on doit rouler en team!

 

9:26, départ de la Team BC pour 23 tours du CGV! Je suis nerveux, ça décolle fort, mais nous sommes frais, la surface du circuit est très mouillée, mais au moins il ne pleut plus. Nous sommes 5 en ligne en position aéro, ta roue dans la roue du gars en face, pour profiter au maximum de l’aspiration. L’eau sale nous revole en pleine gueule et après un demi-tour, déjà nous sommes complètement dégueu.

L’ordre de notre équipe est du plus costaud au plus petit, afin d’offrir le maximum de protection (et donc de drafting!). Garder un rythme soutenu, mais pas à block, pour les 50 premiers Km et ensuite on donne tout. Les premiers tours servent d’ajustement, on tente de communiquer au maximum entre nous, on crie, on siffle, on fait des signes.

MOINS UN! MOINS UN! Ce qui veut dire au gars de tête qu’il pousse trop fort et que les autres sont décrochés.

Quand je suis dans le rang, je suis plutôt nerveux et pas trop à l’aise, donc je repose mes mains sur le base bar (position ordinaire) pour me rapprocher des freins. Il faut être vigilant pour ne pas foncer dans le gars en avant et causer un carambolage! Les autres semblent dans la même situation et souvent la ligne se brise, car un petit coup de frein a été appliqué par le cycliste devant…

En plus, on doit dealer avec les dépassements des autres équipes, il faut constamment s’annoncer : ATTENTION À GAUCHE!

Nous roulons environ 41km/h, ce qui est rapide, mais pas si bon pour une course en équipe. Ce qui démontre que le vent est présent en cette grisâtre journée. Après seulement quelques tours, déjà une chimie se créer et le groupe se resserre. Plus ça va, moins je quitte la position aéro, je fais confiance aux gars devant qui me servent de guide. Je tripe RAIDE! C’est malade, ça roule vite et on se prend pour des pros!

Après une heure, le soleil sort et sèche toute la piste, ce qui facilite nos virages à grande vitesse dans l’épingle. Nous dépassons beaucoup d’autres équipes et les tours défilent très rapidement. Le vent est très violent dans la longue ligne droite, alors les mini relais sont de mise pour ne pas trop se bruler.

Coach Bart leading

Coach Bart leading

Quand je dis plus haut : …se laisser descendre et de se reposer derrière ensuite

Ce n’est pas littéralement du repos, mais plutôt que c’est moins dur…car en fait le moindrement que tu relâches un peu la cadence, que tu ailles chercher ta gourde pour boire, le groupe te décroche et LÀ tu dois pédaler très fort pour les raccrocher. Ce qui fait que je ne consomme presque rien, car je veux rester dans leurs culs.

 

Vers les 70km, la fatigue s’installe un peu, j’ai du fun, mais j’ai hâte d’en finir. Mon coup est raide, les jambes brulées et j’ai très soif. Je serre les dents et prends mes relais et subitement j’entends l’annonceur dire : 19 tours complétés par l’équipe BartCoaching!

Soudainement, l’énergie revient et jusqu’à la fin je pette le feu et augmente un peu le temps de mes relais comme je sens mes coéquipiers un peu fatigués. Après avoir été très patients grâce à la gestion de Bart, nous avons même réussi à reprendre notre avance sur la seule équipe à nous avoir dépassés. Non pas grâce à Mathieu et moi qui sommes plus des mustangs avec très peu de contrôle ;)

 

Nous terminerons nos 23 tours soit 100km et des poussières, sur le gros sprint en 2h30 bon pour la 2e place au général pour l’équipe BartCoaching. Nous avons donc roulé à 40km/h de moyenne, donc comme je disais, le vent n’est pas venu nous aider du tout!

 

Expérience incroyable, je suis chanceux d’avoir pu y participer et le tout pour une bonne cause! Le soleil est là, il fait chaud et un petit lunch nous attend…mais ça attendra, car j’enfile aussitôt mes espadrilles de course et décolle une petite course ;)

Nous nous sommes pris pour des cyclistes pros, mais on demeure des triathlètes!

 

Je vous invite à consulter les sites de ces deux belles fondations et de vous faire une équipe pour le Défi Casse-Tête 2015!

Défi vélo Casse-tête : 100km CLM par équipe
Matinée bouetteuse! Mais quel plaisir!

Matinée bouetteuse! Mais quel plaisir!

commentaires

Haut de page