Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Challenge St-Andrews, NB (70.3)

par JP Leclerc 14 Juillet 2014, 18:12 Triathlon

Challenge St-Andrews, NB (70.3)

Je reprends encore la longue route et je vais tout aussi loin, mais cette fois-ci je demeure au Canada, soit à St-Andrews au Nouveau-Brunswick. Mon partner in crime sera the big Sacha Cavelier, donc encore un beau weekend en perspective. Quelques autres athlètes BartCoaching prendront aussi d’assaut cette course en territoire maritime, ah et aussi un certain Arthur…un ouragan!

 

Pour la première fois, je participerai à un évènement sous la bannière de la série européenne Challenge Family, organisateurs de courses mythiques comme Roth en Allemagne. Série qui tente de s’implanter en Amérique du Nord avec des courses comme Pentincton au BC, Atlantic City dans l’état du New Jersey, ainsi qu’ici à St-Andrews pour une course de format demi-Ironman. Nous sommes impatients de voir à quel type d’organisation on aura droit, et semble-t-il qu’ils ne prennent rien à la légère et que cette série est la plus proche concurrence à Ironman (la marque). Plusieurs gros noms, don Mirinda Carfrea, figurent sur la liste de partants pros, ce qui augure toujours bien.

 

Je me sens bien, ma seule crainte vient du parcours, car on ne sait pas trop à quoi s’attendre, en particulier sur le vélo. J’espère aussi pouvoir nager avec mon wet ZOOT Force 5.0 cette fois, j’ai hâte de voir la différence que ça fera sur le feeling en eau et bien sûr, le temps que je sauverai ;)

Parlant de la nage, il n’y aura que 3 vagues à cette compétition, Pro, hommes et femmes. Je partirai donc ENFIN avec tout le monde! Quelle joie ça sera de ne pas avoir à effectuer tous ces dépassements.

 

Parenthèse : C’est le chaos sur la route dans le fin fond du Maine, la chaussée est dangereuse dû aux vents et la pluie, mon tuyau d’échappement rend l’âme dans le trou du cul du monde, nous laissant donc avec un stress et un bruit de moteur d’avion pour la dernière heure du voyage. Durant la nuit le chalet shake sous les rafales de violents vents, 110mm de pluie en 24h, 10 degrés dehors, des arbres tombés sur les maisons, perd le courant en faisant l’épicerie et par la suite plus de courant nulle part, faire des pastas sur le bbq ce n’est pas l’idéal, flusher la toilette avec des chaudières d’eau ce n’est pas si cool, pi maudit que c’est plate et long que de regarder les plantes poussées…dodo à 20h30. Préparation et déjeuner à la lampe de iPhone qui lui est à 9% de batterie. Hahaha quelle aventure! Mais faut savoir s’adapter.

Challenge St-Andrews, NB (70.3)

Natation

Le calme après la tempête, il fait chaud à 5h du mat comparativement à hier, les vents sont tombés et la météo augure bien. Jusqu’à 45mins avant le départ, nous ne savons pas encore si les wetsuit seront permis, mais finalement la nage s’effectuera dans une petite baie, et avec un WET!!!!

8:05 On part, ça ne prend que 15s et je perds déjà Sacha, car il est trop vite, ça brasse pas mal et on me fout des coups! Je commence à être très à l’aise en eau libre et j’ai maintenant plus d’expérience de course, alors je prends rapidement ma place et comme je pousse plus que normal, je me sépare du gros groupe pour me ramasser avec seulement une poignée de gars dans les mêmes vitesses.

Ça va très bien, je le sens, en grande partie grâce à mon wetZOOT Force 5.0, qui comme une seconde peau, me permet de glisser dans l’eau sans pour autant empêcher le mouvement de mes bras. Vraiment, je vois la différence qu’un wetsuit de qualité peut apporter.

J’avance super bien et sans répits, je crois que je vais faire un temps pas pire, genre sous les 31 minutes. Quand je sors de l’eau, le tapis de chronométrage est juste là, enfin mon temps ne sera pas altéré! Je regarde aussitôt ma montre…8h34…hein?! Je dois recalculer deux fois pour être bien sûr! Hahah Oui je ferai bien mon premier sub 30mins et de loin avec un final de 29:16 soit 1:33/100m! Les sessions avec la Swim Squad BartCoaching ont été payantes.

 

Commence aussitôt la montée interminable vers le parc à vélo…vraiment pas super que d’avoir des transitions longues, mais en plus quand ça grimpe en fou pour 400m avec les roches qui pètent les pieds malgré le tapis. J’ai le cardio AU FOND et je feel mal…je ne sais pas si c’est l’eau salée ou le fait de courir comme un con, mais je me sens très mal devant mon vélo.

Le gros de la pente est plus bas, après le virage...

Le gros de la pente est plus bas, après le virage...

Vélo

Malgré le 3:00 perdus à remonter la longue pente et le gros mal de cœur, le reste de ma transition ce fait bien. Par contre, d’entrée de jeux, je ne me sens pas au top sur le bike dans les nombreuses montées en quittant la ville vers l’autoroute. On dirait que je suis déjà épuisé et je dois grinder pas mal trop fort pour passer les bosses. Je dois me mettre dedans et je me dis que ça va passer. Je serre les dents jusqu’à la portion d’autoroute où je pourrai gagner du temps sur les deux allers-retours que nous avons à faire.

Quelque 20km et un faible 35.5k/h de moyenne plus tard, j’entre sur la bretelle d’autoroute et j’en suis très heureux, car je suis un peu à plat et découragé de ma moyenne. Une fois sur le highway, on frappe le restant de l’ouragan Arthur et on se bute à un bon vent de face qui rend les portions roulantes…pas roulantes du tout.

Comble de malheur, mon powermeter Quarq ne fonctionne plus, car la batterie est morte…je ne peux donc pas au moins m’y fier pour bien gérer mon effort face au vent. En plus, il y a de nombreuses longues montées, au lieu de regagner du temps comme je pensais, je me grille encore plus.

Je n’ai pas de jus et je n’ai pas le mind très guerrier non plus. Je fais ce que je peux avec ce que j’ai. Le retour est mieux, car le vent est maintenant de l’autre côté, ça roule bien, car la moyenne remonte rapidement et le moral aussi. Tout de même plusieurs portions montantes qui me tuent, je me lève souvent en danseuse pour compenser mon manque de kick…vraiment souvent même. J’en payerai plus tard le prix sur la course.

 

Le 2e tour est encore pire, car le vent est encore plus présent, je pousse vraiment fort pour maintenir une vitesse ordinaire, ça me joue dans la tête et les rough patch sont constantes. Je lève un peu le pied sur le retour, car je sais que le dernier 20km vers la ville est violent. Effectivement, ça me rentre dedans et je compense en me levant encore et je sens des crampes…je vois mon temps, je calcule, je capote…je pose le vélo après 2:28:26 d’effort et je ne suis pas chaud à l’idée de devoir courir un demi-marathon.

 

Course

Je suis tout de même très heureux de poser le vélo malgré un temps ordinaire, et étrangement je me sens très bien à ma sortie de la transition. Je pars très vite (classique!), mais je me pace aussitôt que je regarde le 3:50/km sur ma montre. Je mets le cruise contrôle à 4:00 et je suis super bien, la motivation revient avec. Je sens des titillements de crampes, comme d’hab, alors tout est sous contrôle.

Il fait maintenant super beau, dur à croire en voyant la journée de samedi. Je n’ai pas l’impression de forcer, pour 10km je suis sûr à l’aise entre 4:00-4:05/km, donc sur des bases de 1:26 environ. Le parcours est génial sur le bord de la mère en quittant la ville, puis directement sur la rue principale. Beaucoup de ravitos, je bois et consomme plusieurs gels, car je sens mes ischios tirer.

Vers le 11e kilo, bam! mon ischios gauche fige, je dois stopper pour l’étirer…pour le reste de mon second aller-retour, je dois avoir une foulé très courte pour ne pas forcer ce muscle contracté. J’ai de bonne passes par la suite, je peux au moins faire du 4:15 pour 3km, puis dès le moindre changement de dénivelés, je jam solide…tellement que j’ai peur de devoir marcher le dernier 5km. J’étire, je repars en pensant à autre chose.

Sommes toute, ça passe vite et je vois au loin l’hôtel, la fin est donc proche. Une longue montée pour terminer le tout, les crampes sont prêtes à faire feu, mais ça tient bon et je ne termine pas très heureux de ma course. Dans ma tête, j’ai le feeling que j’ai couru quelque chose comme 1:37-1:38, je constaterai plus tard que je limite les dégâts à 1:33. J’en suis surpris et content, j’étais donc vraiment sur une bonne base.

 

Overall

Final de 4:38:23, journée moyenne dans l’ensemble, surtout sur le bike. J’ai mal géré et me suis taxé pour la course en me levant si souvent dans les côtes, car mon hydratation était très bonne.

Je dois sortir aussitôt le positif, car je sais ce que j’ai fait comme erreurs et une moins bonne journée peut toujours arriver. Je n’ai pas lâché malgré cette difficile journée, j’ai eu même envie d’arrêter par moment…mais il faut surmonter les périodes creuses.

Très content de ma nage, qui je croyais trop courte, mais après vérification ça semblait pas mal précis comme distance. Gros merci aux coachs de la Swim Squad BartCoaching! Une bonne course d’expérience qui me rendra plus fort. Ce n’était pas un objectif, mais tout de même, je veux toujours bien faire.

À bien y penser, ce temps reste mon 3e meilleur à vie sur la distance, donc pour un bad day ce n’est pas si mal.

 

Un énorme thumbs up à mon buddy Sacha Cavelier qui termine 7e overall avec un temps canon de 4:20! Parcours vélo dur, venteux en plus, puis cette satanée montée de merde hors de l’eau de 3 :00…son temps vos mieux que ça! BRAVO!

 

Petit mot au sujet de l’organisation, au niveau parcours, lieu de course, volontaires, points d’eau et surtout de s’adapter à l’ouragan : c’était A1! Mais pour l’expérience générale de l’athlète, Challenge sont foutument loin d’Ironman…désolé, mais j’avais des attentes, où est la concurrence? Il n’y en avait pas, même pas un effort. Expo merdique, pas de casquette, même pas de marqueur sur les racks de transition, pas de sac et un tshirt cotton trop grand au finish??? Magog fait mieux pour la moitié du prix. Déçu à ce niveau, car ils se devaient de faire mieux, ou moins égale, à ce que nous offre Ironman. Nous serions gagnants d’avoir une autre grosse série de courses en Amérique du Nord, et j’étais le premier à vouloir les encourager. C’est raté en mon sens. Je recommande tout de même cette course pour la beauté des lieux et le parcours challengeant plus dur que Tremblant selon plusieurs, mais ne vous attendez pas à trop de goodies ;)

 

Course : Challenge St-Andrews

Lieux : St-Andrews, Nouveau-Brunswick, Canada

Date : 6 Juillet 2014

Distance : 70.3 (1.9k nage, 90k vélo, 21.1k course)

Temps : 4:38:23

Rang : 9/25 H30-34, 26/268 OA

commentaires

Haut de page