Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Championnats du monde 70.3, Mont-Tremblant

par JP Leclerc 8 Septembre 2014, 19:14 Triathlon

Championnats du monde 70.3, Mont-Tremblant

Voilà nous y sommes! Le fameux Championnats du monde de demi-Ironman que j’attends depuis plus d’un an! J’en suis très excité et ce pour plusieurs raisons :

-La course la plus importante à laquelle je prends part.

-La chance de compétitionner à Tremblant devant nos supporteurs.

-Je me sens en super bonne forme et Timberman m’a mis en confiance.

-Ma blonde ainsi que ma mère seront présente, aka Fan#1.

-Dernier gros training et test avant mon Ironman.

 

À voir comment ils font bien les choses au 70.3 et 140.6 et comme ils ne font rien à moitié,  je suis très curieux de voir ce que l’organisation Ironman Mont-Tremblant nous réserve. Ça risque d’être vraiment big pour eux que de recevoir les Worlds, première fois en dehors des US.

 

Le niveau sera tellement élevé, chez les pros comme les amateurs, que je prends cette course comme une superbe expérience. Je veux m’amuser tout le week-end car au fond, ce sera une grande fête, et sur notre territoire en plus. Certainement, je vais me défoncer dans les trois sports et tenter d’avoir une bonne performance, pour ainsi aller chercher le plus haut possible au classement de mon groupe d’âge. Sinon, ça reste une bonne dernière préparation pour Ironman Maryland le 20 septembre.

 

Fidèles à eux-mêmes, tout est super au niveau de l’organisation du weekend au complet. Les goodies (sac, chandails etc), le banquet est génial, spectacle et tout le tralala qui rend cette fin de semaine de course inoubliable.

 

Natation

 

Je ne sais pas trop pourquoi, mais les vagues de départs ne sont pas comme d’habitude et je pars donc avec les autres hommes 30-34ans dans les premiers vers 8h12. Ça fera différent et j’aurai enfin la voie plus libre dans l’eau ainsi que sur le bike.

Bon…le but est bien simple, je veux bien commencer la journée avec un sub 30 minutes, comme lors de mes deux derniers 70.3. J’aurai assurément plusieurs pieds à suivre comme le niveau est très relevé.

Un départ hors de l’eau où se bousculent des gars au niveau de testostérone très élevé. Pour le prochain 1000m, je mange des coups de poings et de pieds, je me fais passer dessus et tirer les chevilles, je ne peux nager la tête dans l’eau et à certains moments, il y a de gros bouchons et ca n’avance plus. Le groupe est tellement homogène que ça ne se tasse pas du tout! Je suis sérieusement en mode survie et je prends plusieurs bouillons.

En tournant le premier coin, le gros soleil se met de la partie et m’aveugle complètement. Suite à ca, une fois les gros packs violents passés, je réussis à être plus tranquile et ça va bien. Ça semble interminable et je crois que je vais sortir en 32. booouuhhh Une fois hors de l’eau, je vois environ 30 minutes, surpris mais content je poursuis ma longue course sous les encouragements des spectateurs don ma belle Sarah qui se faufile toujours partout au bon moment.

Final 30:10 ce qui est pas si mal, mais qui en même temps fait chier pour un 10 secondes. Oh que Bart va me le rappeller ;)

 

Vélo

 

C’est ma première expérience sur le parcours honnête mais rapide de Tremblant. Je le connais assez bien pour m’y avoir entrainé souvent cette été, mais je n’y ai jamais racé à fond la caisse. J’ai hâte d’être sur la 117 mais je redoute Duplessis…

Dès les premiers coups de pédales, exactement comme à Timberman quelques choses ne vas pas dans mes fessiers. Je sens que le muscle du moyen fessier veut déchirer tellement ca fais mal! Je panique car je ne peux pédaler en puissance et encore moins me mettre en position aéro…je suis en pleine forme mais je ne peux rien faire outre que de m’étirer et me masser. Les gens me dépassent sans arrêt sur la montée Ryan, moi je capote que ça m’arrive ici. Après 10 minutes, je pense arrêter tellement la douleur est forte. Mes portions en position aéro sont de seulement 2 minutes max car la douleur devient insupportable et j’ai peur que ça casse, en plus que je ne peux quitter le big ring car mon dérailleur avant fait des siennes.

Ma vitesse est de 30km/h jusqu’à la 117, je perds de précieuses minutes, mais je suis incapable de tirer la plug et d’abandonner. Après 5 minutes sur l’autoroute, tout comme elle est venue la douleur s’estompe. Je sens que les muscles sont tight mais au moins ça roule.

LÀ je ne suis pas content et je me défonce! Je remonte vitesse et wattage avec plusieurs sections à plus de 43km/h. Malgré ça des cyclistes me dépassent! Nous sommes aux Championnats du monde après tout, les gars sont forts! Impressionnants de les voir aller! Une petite claque à l’orgueil disons.

Prêt du turn-aound de Labelle, je suis témoins de mon premier draft pack…des gars en tête de mon groupe d’âge en peloton qui se protègent contre le vent au retour. Je capote en voyant ca, le second me jette presque par terre. Je n’en dirai pas plus à ce sujet, mais disons qu’il y a eu énormément de tricheurs dimanche.

Pour ma part ça va bien, la tête est maintenant là et ça passe trop vite. Déjà le passage après St-Jovite, comme mon pot Charles me disait, un violent vent de face nous frappe juste au moment où j’essaie de mettre une mine à une gang de tricheurs pour leur montrer de rouler seul. Retour sur Ryan, le groupe de jeunes me reprend et me submerge…ça ne sers à rien de se battre seul contre un pack.

Avec un peu plus de 70km de fait, ne me reste maintenant plus que ma redoutée et infâme montée Duplessis, je croise ma blonde et ma mère qui me boost ca à fond!

Suite à ça, je suis en feux et je dégomme la section difficile du parcours même si je dois rester sur le gros plateau tout le long, de peur que mon dérailleur ne me fasse des problèmes. Je remonte donc ma moyenne à 37km et je sauve un peu les meubles avec un medium-bon 2h25.

 

Off the bike

Off the bike

Power graph

Power graph

Course

 

Le parcours de course est modifié pour ces Championnats afin de permettre d’être plus friendly pour les spectateurs. En gros, ils coupent la section flat et rapide sur le Petit train du nord et ajoutent une montée longue et abrupte au coeur du village, que nous ferons deux fois. Ce sera donc plus costaud que lors de leurs événements réguliers, les temps en seront affectés mais c’est la même game pour tout le monde. Je suis en bonne forme à ce point de la journée et mes fesses ne m’affectent plus, je serai racké en sibole demain par contre. ;)

La foule est plus que présente et je reçois beaucoup d’encouragement qui me donnent des ailes. Il fait quand même chaud mais c’est supportable. Suivant la bonne côte en sortant du village, le reste est du rolling hills et elles m’affectent moins que je croyais. Les nombreux aid stations sont toujours à point et je suis content d’avoir continué ma journée malgré mes petits ennuies sur le bike. Encore une fois, maudit que ca passe vite (et tant mieux!) je fais mon retour au village, le moral et le physique sont toujours bons.

La montée sur le pavé dans le village est violente, mais on se sent en Europe et les supporteurs nous transportent tout en haut! Je pars mon second tour bien motivé et le pace est toujours entre 4:10-4:15. Finalement, je trouve la partie vers le vieux village moins dure que je pensais, et le second tour passe tout aussi vite. Je me sens fort et de bonne humeur, je sais que je n’aurai pas mon meilleur chrono, mais j’aurai terminé mon premier Championnats du monde :)

Je finis sous la superbe arche en 1:29 et j’en suis pas mal content considérant la difficulté du parcours. Je suis fatigué mais vraiment pas détruit, le gros volume pour l'Ironman ce fait sentir.

 

Championnats du monde 70.3, Mont-Tremblant

Overall

 

Remise sur terre, claque dans la face, coup dans les côtes de l’orgueil, bref cette course me rappelle que le niveau mondial est très fort et que j’ai encore pas mal de travail à faire. Le seul fait de m’y rendre est une grande chance et un immense honneur, je travaille fort pour atteindre mes objectifs et j’ai eu une merveilleuse fin de semaine dans l'ensemble à Tremblant. J’ai été combatif et je suis sur la bonne voie, ce ne sera pas ma seul expérience de Championnats du monde laissez-moi vous le dire ;)

Content d'avoir fais ma première course sur le parcours de Tremblant, car j'y serai tout l'été prochain avec le 70.3 en juin ET le full en aout. Il ne me fais plus peur maintenant, meme que je l'aime beaucoup!

 

Merci à ma copine Sarah qui a été super tout le weekend, à ma mère et son chum de s’être déplacés et à mes sponsors pour le support. Coach Bart Rolet de BartCoaching, Zoot, Smith Optics, Falcon wheels, Advanced Fuel et Squad Cycles.

 

Course: 70.3 World Championship

Lieux: Mont-Tremblant, Qc, Canada

Date: 7 septembre 2014

Distance: 70.3 (1.9k nage, 90k vélo, 21.1k course)

Temps: 4:32:24

Rang: 89/186 h30-34, 420/2230

OVER!

OVER!

commentaires

Haut de page