Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Race Report : 70.3 Mont-Tremblant full recap

par JP Leclerc 29 Juin 2015, 20:47 Triathlon

Subaru Ironman 70.3 Mont-Tremblant 2015

Subaru Ironman 70.3 Mont-Tremblant 2015

Des fois s’enlever toute pression est une bonne option, d’arriver relax à un évènement et laisser faire les choses. Exprimer sa forme de la façon la plus simple, soit seulement en prenant le départ sans arrière-pensées, sans calcul de temps, juste aller de l’avant dans ce long évènement et qu’advienne que pourras. Si ça marche mal, nous en serons moins déçu et sinon la surprise d’une bonne performance est encore plus savoureuse.

 

C’est ce que j’ai fait dimanche dernier lors du 70.3 de Mont-Tremblant. Même si j’avais pu faire un beau petit block de vitesse suite à Ironman Texas, je prenais le tout comme une bonne grosse journée en préparation du full ici même en aout.

 

La récup post-Ironman fut rapide et les sensations en entrainement étaient très bonnes dans les trois sports, mais un rhume est venu miner un peu ma confiance le samedi avant la course.

Départ de la natation dans le lac Tremblant

Départ de la natation dans le lac Tremblant

Natation

 

Pas tellement nerveux pour la nat, après 13 demi-Ironman et sortant tout juste d’un Ironman, la nage passera assurément vite. Je suis plus nerveux par mon mal de gorge et ma sensation de fièvre, que par le défi qui m’attend dans l’eau fraiche du Lac Tremblant.

 

J’attends patiemment mon départ à 9h00, presque la dernière vague encore une fois...Rrrrrr!

Je me place sur la ligne de front et je pousse un peu afin d’éviter la washing machine, je peux déjà être à mon aise.

Bon feeling dans l’eau ça avance bien, je sens que je suis sur ma vitesse de croisière malgré la morve qui coule sur mon visage ;)

 

Je suis avec un petit pack de bonnets orange et on rattrape allégrement, mais par moment le tout créer des bouchons et c’est très frustrant et taxant de devoir faire certains écarts pour doubler d’autres nageurs…

Sinon en ne m’arrachant pas trop à 1:34/100m, je boucle le tout en 29:53, ce qui est mon standard sur la distance. Le rhume ne semble donc pas trop me déranger et je suis 22e après cette épreuve.

 

Aille Aille Aille que la transition 1 est longue à Tremblant, en plus que l’eau est basse, on doit donc courir-sauter pour arriver sur la terre ferme, ce qui est une perte de temps puis d’énergie. S’en suis une course sur le tapis d’environs 800m vers la zone vélo, moment où je suis étourdi, déjà dans le rouge et même des maux de cœur se font sentir.

Out of the water, sub 30 mins

Out of the water, sub 30 mins

Vélo

 

J’enfourche habilement le Garneau et je pousse les pédales, aucun signe de mes problèmes à l’attache des fesses comme aux Worlds la saison dernière. Je me tape donc la montée Ryan sur un bon tempo, la météo est parfaite! Je dois poser le vélo avant la pluie!

 

Le TR1 est rapide et les jambes répondent vraiment bien, j’arrive sur la 117 à 40kmh de moyenne. Les vents sont légers même sur ce long stretch et je bouffe le bitume. Les watts ne sont pourtant pas si hautes, alors je continue la progression sur ce même beat.

Je me sens super fort et super motivé, j’effectue d’innombrable dépassements mais je ne cesse de regarder les gens revenir en sens inverse. Je veux savoir où sont Bart et Mathieu Morin parti avant moi, et ainsi connaitre l’écart.

Je vois Bart peut avant d’arriver au turn-around de Labelle, il doit donc avoir max 5 minutes sur moi, mais je sais que la brutasse roule très vite alors je reste sur le pace.

 

Les bornes défilent, je vais vite et je trippe à fond! C’est un effort contrôlé à 38kmh de moyenne, ce qui m’indique que je suis sur une bonne journée, j’ai juste un peu peur de la finale sur Duplessis.

 

Le BC train est en marche avec 4 riders dans un gap de moins de 10 mins, Bart en tête, Mathieu aux fesses, Kathleen qui roule fort et moi au trousse.

Meilleur bike split à vie

Meilleur bike split à vie

J’entreprends la dernière portion tough à 75km environ, petit bain de foule avant le dernier aller-retour. Finalement tout vas bien et je mange les bosses sans grande difficulté. Quelques minutes avant turn-around, Bart passe, on se fait signe et je semble avoir conservé l’écart avec lui, ce qui est une bonne nouvelle. Par contre quand je croise Mathieu peu de temps après, LÀ j’ai un boost car je refais presque la jonction avec lui.

Je pousserai une moyenne de 44.61kmh sur le dernier 9km pour en finir super en shape sous la barre des 2h20, mon nouveau record (2:19:51@38.6kmh).

 

J’enfile mes baskets en 6e place sous un beau soleil bien chaud.

 

 
T2 rapide et efficace. Crédit: Gophrette Power

T2 rapide et efficace. Crédit: Gophrette Power

Course

 

Partis un peu vite, j’ai de bonnes jambes malgré avoir poussé un peu durant le bike. Je dois ralentir au plus vite quand j’aperçois 3:18/km sur ma montre, ça doit être les Skechers GOspeed3 ;) Le tout sous les applaudissements de la foule, c’est super le fun de courir sur notre terrain et de recevoir autant d’énergie des gens! Je vois ma douce en sortant du village :)

 

Je reviens donc sur terre et passe les premières montées avec aisance, surtout quand je vois la dynamique foulée de Mathieu Morin au loin. Il a l’air à aller vite, alors je garde le cap. Mais après quelques minutes à ma grande surprise, il est déjà plus proche, probablement amoché de son olympique de la veille. Je fais la jonction après seulement 3-4 km mais il ne peut s’accrocher, je suis en mission et je passe mon chemin.

 

Sur la partie flat du petit train du nord, je tiens encore le pace à 4:03/km et le corps se porte toujours bien malgré la grippe et la chaleur. Arrivé pas très loin du demi-tour, je croise coach Bart qui m’encourage et me dis de venir le chercher…ben oui Bart, ben oui…

Je laisse filer les kilos et ça passe rondement assez vite, par contre le retour avec un petit faux plat montant me donne un peu de difficulté.

 

Tout juste avant la fin du petit train, Bart est dans ma ligne de mire…wow déjà!? Encore une fois mon moral sursaute et mon corps répond, je le rattrape et il me transmet pleins de bons mots qui me donnent des ailes.

 

Comble de motivation j’aperçois Nicolas Courville, un solide gars du Team Merrell-Garneau qu’il me ferait bien plaisir de raccrocher. Je ne l’avais pas vus durant le vélo car il a biké comme un enragé! Je le rejoins rapidement et j’ai dans la tête de rester derrière quelque temps avant de faire mon move plus tard. Il me fait signe de passer, ce que je fais aussitôt et je serre les dents en espérant qu’il ne s’accroche pas…

On the run. Crédit: 10-21-42km

On the run. Crédit: 10-21-42km

Il reste maintenant 5km et le retour au village comporte quelques belles difficultés en plus de la grande finale vraiment difficile avant l’arrivée.

 

Là c’est très ardu et le pace drop, je commence à me sentir faible et à nouveau grippé…il faut que ça tienne encore 15minutes! Lors de la fin modifiée comme aux Championnats du monde, j’ai envie de marcher, puis je crois même que je vais vomir. Le mental embarque et je rêve de boire un Coke bien frais. Une fois les deux solides montées complétées, j’amorce ma descente et comme par magie tout rentre dans l’ordre et je finis sur le gros sprint tout juste en haut des 1h28…pour 13 secondes j’aurais pu me forcer un peu! ;)

 
Le superbe finish de Tremblant

Le superbe finish de Tremblant

Overall

 

Bien content d’en avoir fini, dans la tente je ne feel pas trop bien, je me sens faible et LÀ mon corps shut down un peu et la grippe prend bien sa place.

Je ne connais même pas mon temps précisément, mais je sais que je viens d’avoir une belle journée.

 

Je serai content d’apprendre que je complète l’épreuve en 4h23 au 3e rang chez les hommes 30-34 ans. Les 5 premiers gars dans un gap de 2 minutes environs…ce fut serré!

Ce qui me réjouit pas mal est d’être 32e overall incluant les pros et 10e amateur. Bien sûr le passage en catégorie pro de Pierre-Yves Gigou, Sacha Cavelier et Cédric Boily puis l’absence de gars comme Jérôme Bresson, Pierre-Marc Doyon, Jimmy Gosselin et quelques autres m’aident à être dans le top 10…mais bon ça se prend!

 

J’y vois beaucoup de positif;

-Une bonne journée pour un gars un peu malade.

-Un PB de 1min30s sur un parcours plus costaud qu’à Timberman.

-Un bon bounce back suite à un Ironman Texas un peu décevant.

-Une nage pas pire, je me dois de maintenir au minimum ce standard.

-Une belle pointe de vélo que je pensais endormis par l’entrainement d’endurance pour ce même IMTX.

-En mesure de courir 1h28 bas (merde 1h27 c’était beeeen mieux!) sur une journée assez chaude et avec le parcours modifié APRÈS avoir biké mon nouveau record est un bon signe.

-Pas de signe de crampes aux jambes…on verra quand je ferai 2x plus long ;)

-Presque aucunes courbatures post-course, bon signe de forme.

Top 3 AG 30-34 ans

Top 3 AG 30-34 ans

Merci à coach Bart pour le training et le support, à ma fan#1 et fantastique partner Sarah, aux membres de Team Elite BartCoaching et tous les autres BC, puis finalement à nos supers sponsors :

 

Skechers Performance, Garneau, Compressport, Smith, Xact Nutrition, Techno Cycle, HUUB Design, Momentum Solution Vélo, Remise à Zéro, H2Pro Hydrate.

 

Course: 70.3 Mont Tremblant

Lieu: Mont Tremblant, Qc, Can

Date: 21 juin 2015

Distance: Demi-Ironman (1.9k nage, 90k vélo, 21.1k course)

Temps: 4:23:24

Rang: 3/162 H30-34, 31/2279 OA

commentaires

Haut de page