Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Race Report : Triathlon Demi-Esprit (70.3)

par JP Leclerc 14 Septembre 2015, 15:45 Triathlon

Race Report : Triathlon Demi-Esprit (70.3)

Le triathlon Esprit en est à sa 26e édition et est l’endroit où j’ai complété mon tout premier demi-Ironman! J’en garde de bons souvenirs et je suis content de pouvoir encourager un évènement local qui n’est pas sous la bannière de la WTC. Prêt de 3000 participants sur toutes les distances, mais ce qui est génial est qu’ils tiendront les courses sur 2 jours…fiouf on va être plus tranquille sur le CGV :)

 

En plus, elle servira de Championnats Canadien longue distance, le calibre y sera en conséquence assez relevé. J’ai envie de courser car la forme est là, de me reprendre suite à mon échec à l’Ironman Tremblant et question de finir la saison 2015 sur une bonne note.

 

Ayant les standards requis, Bart et moi s’aligneront donc avec plusieurs grands noms du triathlon québécois dans la catégorie Ameteur-Élite. J’ai envie de me pousser et me frotter aux meilleurs, de vivre une course ELITE (et de partir plus tôt!). Je le fais pour voir mon niveau et essayer de me rapprocher le plus possible des beast du sport triple. C’est en étant avec les meilleurs qu’on le devient.

 

Quelques jours avant, autant j’étais relax en sans pression, que maintenant j’ai subitement un stress. Je devrai me trouver une paire de pieds à suivre pour éviter un trop gros gap avec mes concurrents. Je pense que si j’essaie de suivre Marc Flageole, il me fera faire un bon temps. J’ai assez confiance en mes aptitudes sur le vélo et en particulier sur le circuit, je devrais reprendre un peu de temps et souhaite une bonne course à pied qui sera tout flat pour bien finir la journée!

 

Dans tous les cas, je suis super excité de participer à cette course à la maison, sur notre terrain de jeux de tous les jours. Pas besoin de prendre congé au boulot, en plus d’éviter encore le stress et les dépenses de déplacements et de logements. Je passerai donc une belle nuit douillette chez moi puis direction ile Notre-Dame pour la compétition le matin même.

Puis comme ils modifient les parcours vélo ET course, on fera enfin un vrai 70.3…non en fait même plus avec le tour additionnel sur le vélo!

Départ de la vague elite, JP un peu en retrait. Crédit: 10-21-42km

Départ de la vague elite, JP un peu en retrait. Crédit: 10-21-42km

SWIM

Malgré un petit contretemps de circulation, j’arrive tard et "sur une gosse" comme on dit. Par contre j’ai une bonne surprise quand je vois tous ces gens avec leurs wetsuits! YES! Quelques instants avant le départ de notre vague, sur la plage je suis super relax. Comme je suis avec une majorité de visages familiers don mes amis Sach Cavelier, Pat Brisindi, Marc Flageole et Bart, j’ai plutôt l’impression d’aller faire un gros training day avec mes pots.

C’est parti pour la dernière de la saison pour moi!

 

 
Out of the water et bien décidé. Crédit: 10-21-42km

Out of the water et bien décidé. Crédit: 10-21-42km

Je vais me donner pour ne pas être bon dernier out of the water! À ma grande surprise, je suis dans un bon pack et ils ne semblent pas me distancer. La nage étant dans le bassin d’aviron, c’est assez facile au niveau repérage. Je me sens très bien, comme je suis les autres, je pense même pouvoir sortir un super temps. Je continue de pousser et je m’imagine un beau 28:XX sur ma montre. Après le demi-tour, je me trouve loin et la réalité frappe, c’est lent avec le gros vent et un peu trop long en distance…fuck est le mot qui sort quand je vois 31:00 sur ma Garmin. Je suis cotes à cotes avec Marc Flageole, alors ça me rassure un peu.

 

Après coup, tous mes amis on entre 1:00-1:30 de plus que leurs temps habituels. Enfin bref, ça continue quand même ;)

On arrache le wet. Credit: Rob Photographe

On arrache le wet. Credit: Rob Photographe

BIKE

Aller on décolle un 90km sur le Circuit Gilles-Villeneuve, non sorry 91k!

Je me sens assez bien sur le bike, il fait frais mais j’ai un peu les jambes lourdes dû à un très court taper. Dès mon premier tour, je me rends compte que ce ne sera pas une journée rapide car le stretch est directement vent de face! La puissance doit être haute pour maintenir une vitesse décente et sérieux c’est quand même dur.

 

Les 20 autres tours seront ainsi : la longue ligne droite à block entre 35-37kmh et l’autre portion du parcours, je me refais une santé entre 40-45kmh sans trop forcer. Ce qui nous ramène donc à une moyenne de 39kmh et une puissance moyenne de 265w. Je croise Mario du team, qui est dans son élément sur ce type de parcours. On échange donc, Hammer Hamel et moi, plusieurs kilomètres ensemble (dans les règles de l’art bien sûr!). Jérome Bresson et PM Doyon me passent après environ 70km comme un TGV…j’ai l’air arrêté…dingue de les voir aller!

 

Précaution dans l'épingle. Crédit: Rob Photographe

Précaution dans l'épingle. Crédit: Rob Photographe

J’échange le lead avec la légende Marc Flageole, je sais donc que je suis sur un bon pace. Par contre, Marc et son expérience me dépose sur les 3 derniers tours et je dois forcer sur les pédales pour le garder dans mon champs de vision. S’il me gap trop je suis cuis sur la course car il avance vite à pied!

Du côtés rapide: full aero. Crédit: Rob Photographe

Du côtés rapide: full aero. Crédit: Rob Photographe

Rien de spécial sinon, mise à part les nombreux concurrents qui s’amènent sur le circuit et la pluie qui se met de la partie. Beaucoup de moments où je dois ralentir ou me faufiler entre les concurrents…à la fin c’est un peu lourd et je perds de précieuses secondes. Je fais ce que je peux avec les conditions de surfaces mouillée et la forme du jour pour m’en sortir avec 2h20 pour le 91km (tour supplémentaire pour les critères de l’ITU).

Ok plus que la course! Crédit: Rob Photographe

Ok plus que la course! Crédit: Rob Photographe

RUN

Transition assez lente, comme tout mon stock est super mouillé, je perds Marc. Je me sens bien et je sais qu’un parcours très plat m’attend. Ils ont là aussi ajusté le parcours pour avoir la distance et j’en suis bien content.

 

Je suis sous les 4:00/km pour le début, mais stabilise rapidement le tout comme je sens finalement un petit coup de fatigue. Marc est loin de moi sur le premier loooong stretch de terre battue, ses jambes tournent très vite il a l’air en forme…

Sur le pace sous la pluie. Crédit: 10-21-42km

Sur le pace sous la pluie. Crédit: 10-21-42km

Je veux distancer le mec derrière moi alors je pousse, je maintiens le 4:00 au kilo et je fais le trou. Je laisse passer les kilos et au petit aller-retour dans les pits de F1, je vois Marc plus prêt et sens une foulée moins dynamique. Je demeure patient et je le "reel" tranquillement. Il me dit avoir des maux de ventre, alors je le passe en entreprenant le premier de mes 3 tours du bassin.

 

Le vent de face est très violent et il faut forcer pour avancer. La seconde partie est donc plutôt rapide et je suis encouragé quand j’y arrive. Déjà 10km de fait, toujours dans les 4:00 bas du kilomètre, je crois que ça vas passer aujourd’hui.

 

Sous la pluie, je continue ma progression au ranking en allant chercher un second compétiteur. J’en vois un autre et je me sens me rapprocher, la jonction est faite après seulement 2-3km. Ce qui me fait dire que la vitesse est bonne est aussi qu’aucuns adversaires ne me rattrapent. 

 

Je carbure au Coke et je sens des titillement de crampes aux ischios quand j’ai le gros vent de face. Déjà le dernier tour,  et le dernier coup de vent. Là je suis un peu cassé, surtout tanné et j’ai besoin des encouragements de mon pot Charles M afin de trouver la motivation et l’énergie d’aller chercher un autre rival à 150m devant. Je finis au sprint quand j’entends des spectateurs l’encourager, ma foulée ressemble à celle de Lionel Sanders mixée avec Starky afin d’éviter les crampes…je boucle le 21k en 1h25 donc 4:03/km en moyenne.

 
On garde le sourire sous les encouragements des valeureux spectateurs! Crédit: Rob Photographe

On garde le sourire sous les encouragements des valeureux spectateurs! Crédit: Rob Photographe

OVERALL

Content d’avoir fini, c’est mon ami Sacha qui me passe la médaille au coup et j’ai chauffé les fesses de big Pat Brisindi! Ben de bonne humeur malgré que j’ai loupé le sub 4h20 de peut avec 4h21 comme temps final. Je suis donc 14e overall et 4e du AG et j’en suis bien satisfait. J’ai beaucoup aimé l’expérience de concourir en elite mais ça me montre aussi que j’ai encore des croutes à manger dans le sport.

 

Fun Fact: J'ai nagé 31:22, Marc 31:23. Il a roulé 2:20:43 et moi 2:20:42 donc 2 minuscules secondes nous séparaient avant la course haha quand meme.

 

Avec les conditions venteuses, la nage un brin longue, le kilo de trop sur le bike, je sais que c’était dans la poche et que ce n’est que partie remise pour cette objectif. Je termine donc la saison sur une note plutôt positive. Vraiment un bon bassin de triathlètes québécois et une relève assurée avec des gars comme Pierre-Marc Doyon et Antoine Jolicoeur-Desroches (respectivement 1 et 2).

 

GROS merci au Team Elite BartCoaching et tous nos partenaires pour le support, coach Bart a bossé fort et ça porté ces fruits!

 

Course: Esprit Montréal

Lieu: Montréal, Qc, Can

Date: 12 septembre 2015

Distance: 70.3 (1.9k nage, 90k vélo, 21.1k course)

Temps: 4:21:20

Rang: 4/44 H30-34, 14/521 OA

commentaires

Haut de page