Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tech Time: Le positionnement 1- Introduction

par JP Leclerc 16 Mars 2016, 19:37 Tech Time

Basic fitting

Basic fitting

Comme j’avais trop de choses à dire suite à mon tout dernier fit, au lieu de faire un mega-giga texte, je ferai une petite série de billets sur un sujet très intéressant; le positionnement ou fitting à vélo.

 

Introduction

 

Après la mise en forme, le but ultime de tous triathlètes un moindrement compétitifs est :

De franchir une distance dans le moins de temps possible…

 

C’est la raison principale de notre acharnement à se faire si mal en entrainement et à investir autant de fric sur l’équipement. C’est aussi pour cela qu’on se réinscrit sans cesse à des compétitions, pour se dépasser et battre son propre temps, ou celui d’un autre hehe.

 

Tu cours en combien?

C’est quoi ton meilleur Ironman?

Quelle vitesse moyenne tu tiens sur 70.3?

Quoi?! 1:20/100m malade?!

 

It’s all about the clock!

Le temps...le fameux temps

Le temps...le fameux temps

Il y a plusieurs façons d’optimiser la vitesse, en particulier à vélo.

Premièrement car c’est le sport qui comporte le plus d’équipement et qui se pratique à haute vitesse, donc que l’aérodynamisme influence le plus. Puis dans toutes distances de tri confondues; la plus longue partie des trois épreuves, les gains (ou les pertes?!) de temps peuvent donc devenir importants.

 

 

Il y a plusieurs façons d’influencer positivement (j'espere!) nos temps sur la portion vélo :

Au départ, après t’être entrainé jour après jour comme un bœuf, il y a ensuite l’investissement majeur sur un bon vélo de triathlon en carbone, puis tu optes pour de belles grosses roues de compétitions (en carbones bien sûr!) plus profilées. Next step, tu grattes quelques secondes avec le casque aérodynamique d’ovni et les nouvelles combinaisons à manches longues ou skinsuit. Pour les plus extrêmes voulant passer au niveau suivant, il y a finalement les composantes mécaniques plus légères (heeuu plus de carbone!) et avec meilleurs roulements en céramiques par exemple.

Mais de tout ça, il ne faut pas oublier et négliger la position du rider sur le vélo, que je mettrais en importance presque en tête de liste.

 

 

Tout le monde (enfin j’espère!) a eu un positionnement ou fit, en achetant son nouveau vélo. Si tu n’as jamais fait un positionnement, COURS (ou roules!) a ta boutique préférée et payes-toi au moins un fit de base.

Le positionnement est important ;)

Le positionnement est important ;)

Cette étape est à la base, super importante afin être bien sur son vélo pour ces nombreuses heures passées sur la selle. Donc selon votre physionomie, votre vélo sera ajusté pour qu’il FIT à votre body, et non pas le contraire. Le vélo se modifie, mais pas le corps! (ou presque)

 

Au départ, afin d’éviter les possibles blessures ou simples engourdissements inconfortables, c’est également à ce moment-là qu’il tentera de vous rendre plus aero et optimisera par le fait même, votre coup de pédale.

 

Quand on parle d’un fit de base ou intermédiaire, après avoir pris quelques mesures importantes de votre corps, il vous positionnera directement sur votre propre vélo, qui lui sera attaché à un home trainer. Il ajustera au besoin les différentes composantes comme la hauteur de selle, la longueur de la potence ou même pourra changer certaines pièces pour atteindre différents angles et longueurs requises.

 

Pour les fit de haute qualité, on parlera alors d’une optimisation complète de la position du cycliste sur sa monture :

1- Pour rendre chaque coup de pédale le plus efficace que possible et tenter de ne pas perdre 1w nulle part! Bref, une façon d’éviter au maximum les pertes dans le transfert de puissance entre la jambe et la roue.

2- Mais le plus important, le corps étant la plus grosse partie exposée à l’air et au vent frontal, il est primordial de se faire tout petit, donc d’être super aérodynamique! En maximisant l’aérodynamisme, on augmente alors la vitesse, ou du moins on conservera la même, mais en produisant une moins grande puissance.

 

Un fit doit être vivant, c’est-à-dire qu’il va (ou peut) changer durant la saison, selon l’adaptation de l’athlète. Après un temps d’adaptation, qui est recommandé et souvent requis après un positionnement, on peut refaire un fitting pour passer la position plus agressive par exemple, ou au contraire si des douleurs apparaissent, on peut remonter un brin le corps ou apporter tous autres ajustements requis.

 

Finalement, c’est donc la physionomie du cycliste, son background, son niveau, les antécédents de blessures, les objectifs, le type d’évènement et la flexibilité qui viennent guider le fitteur afin de bien personnaliser la nouvelle position. Un athlète avec une mauvaise flexibilité qui course en Ironman, n’aura donc pas la même allure qu’un autre athlète de niveau national qui lui compétitionne sur distance olympique par exemple.

 

Ensuite il y a le next levelRetül.

Retül bike fit système

Retül bike fit système

commentaires

Haut de page