Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recap saison 2015 (En retard!)

par JP Leclerc 5 Mars 2016, 15:39 Divers

Recap 2015

Recap 2015

Au revoir 2015 et bienvenu à ce nouvel an!

Mieux vaut tard que jamais, mon texte était tombé dans une craque…

 

Je suis capable de me regarder dans le miroir, de voir mes bons coups et de reconnaitre mes moins bons. Je ferai donc une revue rapide de la dernière année, exercice important afin d’auto-analyser comment s’est déroulé le tout.

Le tout dans le bus de bien comprendre ce qui s’est passé, de pouvoir apporter des ajustements, de mieux fixer les objectifs et de continuer de travailler de la même façon sur certains points positifs. Car comme on dit :

Il faut prendre du recul, car prendre du recul c’est prendre de l’avance, car prendre du recul c’est prendre de l’élan. (Ou quelque chose comme ça!?!)

 

Je décortique l’année individuellement dans les 3 sports, ensuite j’y vais du côté performance et objectifs. De cette manière, je revois plus en détails le déroulement de la saison et je suis capable d’en sortir une meilleure analyse. Je veux progresser à chaque saison et si possible à chaque compétition, et tout ça commence par une bonne réflexion.

Vers T1 @ Esprit Mtl

Vers T1 @ Esprit Mtl

Natation en 2015

 

J’ai été assez constant sur la nage en début d’année 2015 grâce aux SwimSquads BartCoaching. Un bel entrainement varié durant l’hiver et poussé par le coach qui était lui aussi pas mal en shape. J’étais quand même en forme dans l’eau en sortant 1h06 à IM Texas au mois de mai, et ce, sans wetsuit.

Puis, j’ai eu un down et il m’était par moment difficile de nager plus de deux fois semaine au courant de l’été. J’ai tout de même réussi à maintenir un niveau décent, en sortant légèrement plus lentement que normale en 29:50 au 70.3 Tremblant fin juin.

Puis, dû à la pause annuelle des SwimSquad BartCoaching, j’ai eu une autre période creuse entre juillet et septembre, dans un moment plutôt critique. En plus de mon déménagement dans l’ouest au mois d’aout, j’avais la tête ailleurs et bien sûr moins de temps. Difficile de se motiver à nager en solo quand tu es habitué aux supers séances de groupe des SS…je n’ai pas beaucoup mis le pied à l’eau et ce qui parus pas mal lors du Ironman Tremblant (1h05) et du demi-Esprit de Montréal (31:00, bon nage difficile pour tout le monde).

Je n’ai donc pas eu une année sous le signe astronomique chinois très connus de la constance du requin.

En entrainement au Parc Jean-Drapeau

En entrainement au Parc Jean-Drapeau

Nage : Pour 2016…diversité & constance!

 

J’habite maintenant Lachine et j’ai accès au Centre Aquatique Pointe-Claire à 10 minutes de mon travail. Ça m’aide beaucoup à augmenter mon volume de même que de pouvoir nager en 50m une fois par semaine. Depuis novembre, je nage très régulièrement à raison de 4 à 5x par semaine, et quand je maintiens ce beat pour quelques semaines seulement, j’en vois aussitôt le résultat. Je compte bien garder ce set up soit :

Le mardi en solo où je commence ma semaine dans l’eau avec une nage easy de volume et beaucoup de travail technique afin de bien prendre mes repères et mon feeling dans l’eau.

Le mercredi, je joins la SwimSquad BC au Cégep du Vieux et je serre les dents pour les redoutés, mais tellement payantes sessions de CSS (Critical Swim Speed).

Le jeudi est ma séance en solitaire sur 50m, où je fais sois une séance de vitesse si je suis en bonne forme, sinon je mixte volume, distances et intensités dans un melting pot aquatique.

Puis je finis ça avec ma 2e matinée avec BartCoaching, où un bon gros set d’endurance nous attend.

J’ajoute par moment, dépendamment du temps et de l’énergie, un petit set court et lègé de recup le w-e, où je ne fais que nager easy ou que j’ajoute un brin de technique. Du bonus quoi…

 

Mon but est d’aller travailler dans toutes les zones dans ma semaine, donc technique, easy, endurance, vitesse et tempo. De nager 4 jours en ligne m’assure de ne pas perdre le feeling de l’eau trop longtemps. J’ai aussi sentis qu’au niveau musculaire, après quelques semaines, j’étais plus fort, donc moins amoché durant les gros sets difficiles.

 

Pour le gain sur les courses, je sais que le travail est exponentiel aux gains de temps à faire…donc je ne vise pas la lune sur mes temps, mais disons que si je pouvais aller chercher une grosse minute bien grasse sur mes 70.3 et passer le tout dans les 28:XX serait SE-WEET! Puis sur IM, simplement d’en sortir une bonne, soit me rapprocher de l’heure, ce qui est plus que réaliste selon moi.

Le podium se joue parfois en minutes, voir même en secondes, alors je vais prendre tout ce que je peux!

 

Fin de la 1ere loop@IMMT

Fin de la 1ere loop@IMMT

Vélo en 2015

 

J’ai connus ma plus grosse saison à vie sur la selle en 2015. Par contre, avant je ne calculais pas mon volume sur le home trainer. Quoiqu’il fût très très bas avant l’achat de mon équipement Wahoo Kickr, alors mon volume hivernal des dernières années était pas mal négligeable.

 

J’ai eu un super bon boost vers la fin de l’hiver avec un solide block mortel concocté par coach Bart, comme nous avions IM Texas en mai. Des trainings vraiment efficaces et pas mal de volume si tôt en saison, nous sommes arrivés là-bas en bonne forme pour se temps de l’année, passant presque mon bike split sous les 5h (5h01).

 

L’année de ride extérieure était bien lancée et j’ai continué de travailler fort ayant IM Tremblant comme objectif. Mes efforts mis en intensités se sont vues récompensés de mon fastest bike split ever sur 70.3 en enregistrant un intéressant 2h19 bien contrôlé à Mont-Tremblant (CR ici!). J’ai mis beaucoup de temps et d’efforts à vélo et j’ai encore eu une progression en 2015.

 

 

70.3 MT

70.3 MT

Pour 2016…même recette, mais à l’année!

 

Avec ma toute nouvelle Pain Cave, la motivation ne fait que monter pour cette nouvelle année. J’ai fait un plus qu’excellent maintient suite à la saison de compétitions et mon dernier test de FTP vient me le prouver (335w).

En attendant le retour du beau temps, mes entrainements intérieurs sont diversifiés en efforts et en différentes zones. Mais quoiqu’un peu moins longs que l’année dernière, comme je n’ai pas d’Ironman en commençant la belle saison, et je n’en suis pas trop déçu ;)

J’essaie de biker rien de moins qu’une heure, et des sessions de maximum 3h-3h30, à raison de 4-5 sessions par semaine.

 

Ensuite, on devrait reprendre les excellents entrainements de Bart et d’innombrables kilos seront faits au CGV et à Mont Tremblant. Pour cette année, la seule différence sera que j’utiliserai abondement le home trainer même cet été, comme c’est efficace en terme d’effort et facile de contrôler les variables. Plus de défaite pour ne pas rouler même si il pleut. Puis une bonne façon de sauver du précieux temps (préparation, déplacement etc). J’aime beaucoup le HT alors autant en profiter :) Je serai donc aussi à jour à l’année dans mes tv series!

 

En compétition, si je pouvais sortir 1-2 minutes de mieux sur demi-Iron ou du moins les mêmes temps, mais en forçant moins et continuer d’aiguiser mon endurance, ça serais parfait.

Vers la course a pied@70.3 MT

Vers la course a pied@70.3 MT

Course à pied en 2015

 

Je dirais que la course est le sport que je suis le plus déçu, et c’est bel et bien de ma faute.

J’ai très peu fais de sessions de track avec mon groupe cette année pour plusieurs raisons, don un changement au travail, beaucoup de fatigue accumulée de mes grosses semaines et simplement par lâcheté heheh

 

Ayant jeté mon dévolu sur IM Texas, je n’ai pas participé à aucune course sur route au printemps, ce qui est bonne façon de se garder motivé pour courir vite et qui aide beaucoup à progresser.

 

Le maintien est venu grâce aux tempo runs que Bart me donnait à faire. Beaucoup de pace 21k-10k assez longs m’ont gardés aiguisé. Bien sûr, les crazy brick runs sont aussi responsables de ce maintien. Je crois que mes temps sur 70.3 ne sont pas si mal (1h28 flat a Tremblant et 1h25 à Mtl) considérant des portions vélo plus rapides, mais je sais tout de même que je peux faire mieux.

 

 

On the run@IMTX

On the run@IMTX

2016…on remet le focus!

 

J’ai repris du mieux que j’ai pu mes présences à la track de McGill, même si c’est maintenant plus compliqué comme c’est loin de la maison. Cela me donne une excellente session de qualité, où je me fais tirer par de très bons coureurs afin de me sortir de ma zone et ainsi reprendre de la vitesse. Je suis inscris au demi marathon de New York, ce qui me donne une petite motivation supplémentaire. On verra ce que ca donnera, mais je vais tenter un petit pb je crois bien.

 

Pour l'été, je tenterai donc de maintenir cette importante session de groupe le mardi, puis me faire une deuxième séance solo à la piste de mon coin. Pour le reste, ça sera easy miles, qqs brick runs et la longue du dimanche avec qualité.

 

En continuant la progression à vélo, cela m’aidera du coup à mieux courir off the bike sur mes triathlons. Je peux courir plus régulièrement dans les 1h24-1h25 sur un parcours plus difficile comme Tremblant. J’aimerais évidement enfin sortir un bon marathon sur Ironman, je sais que j’en suis capable, mais je devrai continuer de travailler fort.

3e place hommes 30-34ans

3e place hommes 30-34ans

Racing wise en 2015

 

Seulement 4 courses durant cette saison, ce qui n’est pas beaucoup, mais en triathlon longue distance, c’est eeeeeen masse pour réussir à bien se préparer, puis se reposer et se RE-préparer à nouveau : J’ai donc pris part à 2 Ironman, Texas et Mont-Tremblant, puis 2 Demi-Ironman (70.3) soit Tremblant et Esprit de Montréal.

 

Une année d’expérience sur la full distance, je n’ai pas connus les courses espérées pour plusieurs raisons (voir CR de IMTX et IMMT). Je ne dompte pas le monstre, mais j’apprends beaucoup sur moi, mes trainings et sur l’aventure qu’est l’Ironman.

Pour les 2 évènements, je suis on target après nage-vélo, puis tout se brise à la mi-course (bon Tremblant dès le début!). Je sais ce que j’ai à faire, et malgré avoir crié haut et fort que je prenais un break de cette distance, mon cœur et ma tête me disent le contraire. Je ne serai pas satisfait tan que je ne sortirai pas une course à la hauteur de mon talent et de mes efforts. Mon objectif ultime n’a donc pas été atteint, mais ce n’est que partie remise. Je suis entêté et goal oriented, donc je mettrai les bouchées doubles pour atteindre mon rêve.

 

Par contre, sur le demi, bien là j’ai été surpris! J’ai connus deux bonnes compétitions, la première à Tremblant avec un rhume (4h23) récoltant au passage un podium. Puis une bonne journée à Montréal dans la catégorie Élite (4h21) où j'étais assez chargé et sans vrai taper.

Je contrôle bien mieux cette distance haha Je crois bien qu’avec mon beau focus de nage, une petite progression à vélo et de me remettre une coche à pied, je pourrais penser offrir de bonnes perfs en 2016.

 

Pour les IM en 2016, je garde ca secret…

En camp d'entrainement @Tremblant

En camp d'entrainement @Tremblant

commentaires

PM 11/03/2016 04:42

T'as pas à avoir honte de tes performances 2015, c'est une sacrée saison que tu as eu. Bonne chance pour 2016.

PM 14/03/2016 13:06

Ça je comprends. Méchante bébitte à manger le Ironman. J'en ai fait un en 2013... ça commence à être loin. ;)

JP Leclerc 13/03/2016 14:58

Je suis simplement décu sur Ironman! J'ai hate d'en connaitre une bonne! J'AI FAIM!

Haut de page