Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Race Report: 21k Banque Scotia Montréal 2016

par JP Leclerc 4 Mai 2016, 20:31 Road Race

21k Banque Scotia Montréal

21k Banque Scotia Montréal

Me voilà déjà à ma deuxième compétition de 2016?!?! Je suis ON FIRE si on regarde mes deux dernières saisons, car je ne prenais plus beaucoup part à des courses sur route. Cette année je me suis botté le cul afin de me garder motivé en course à pied, une petite période focus de càp décolle toujours super bien la forme pour la saison de triathlon.

 

Voulant aussi me reprendre pour une course un peu ratée au NYC half (Recap) je mettais vite inscris pour le demi Banque Scotia. Lieu de ma toute première course en 2009, j’en garde toujours de très bons souvenirs. La course étant flat comme une crêpe, elle comporte la difficulté d’avoir à faire face au vent toujours présent.

 

J’avais environ quatre semaines afin de faire une recup post-NY, un dernier petit block avant un mini taper de quelques jours seulement. Tout à très bien été durant cette préparation, je me sentais pas mal bien sur la piste, donc plutôt confiant pour la prise 2 sur semi-marathon, comme dirais mes amis français.

Une météo fraîche et ensoleillée qui semblait vraiment idéale, je pensais même qu’on échapperait peut-être aux fameux vents de l’Ile Notre-Dame. Je me sens plutôt bien le matin en faisant quelques drills et petit jog légé, malgré une soirée bien arrosée (enfin pour moi!) et avec beaucoup de bonne bouffe #vegetarien.

 

Contrairement à NY, je ne suis pas en retard et pas besoin de me bagarrer ave 25 000 autres coureurs. Je suis donc presque en première ligne, prêt à prendre mon pace sans soucis et ce dès les premiers mètres.

 

J’ai comme plan d’attaquer le tout aux environs de 3:40/km (dans le meilleur des mondes!) ou un 3:45/km serait satisfaisant pour un final en environ 1h18 haut. Je pars donc au travers des coureurs très rapides, qui me larguent aussitôt. Je garde une allure assez élevée pour le premier K afin de me sauver au max de la masse. J’ai bon espoir que comme le niveau de cette course est normalement élevé, j’aurai des gens pour me tirer et/ou avec qui travailler dans le vent.

The start

The start

Une fois parti, je me sens pas mal en shape et je me dis: pourquoi pas que je suis sur une excellente journée!?!

Je garde alors ce pace pour les 3 premiers avant de redescendre un peu l’effort. Je dois jouer safe car un demi c’est long, si vraiment j’ai la bonne journée, j’accélèrerai plus tard.

Je croise Dorys au 6e et il me cris mon predicted time à ce stade; 1:18:30. Hum sur le coup je suis un peu déçu, car l’effort est vraiment là, mais bon j’essaie d’aller chercher ce possible PB de 1m15s.

 

Je m’efforce de garder le cap et je passe le premier 10k en 37:18 soit 3:43/km pour un final toujours en 1:18:30. Cependant, depuis quelques temps, je suis seul ou presque et je dois me minder en solo. Le vent ne fut pas réellement un problème sur cette première portion, mais il nous attend surement tôt ou tard avec les différentes directions empruntées sur le parcours.

 

Je suis à présent à la sortie du Circuit Gilles-Villeneuve et m’apprête à entrer pour un tour du bassin d’aviron. Petit sursaut quand des gens se mettent à nous crier de retourner sur nos pas en nous pointant la direction opposée!!! Un manque de signaleur nous à fais passer le virage au bassin…laissez-moi vous dire que de passer de 16.2km/h à 0 en 1 sec, de repartir aussitôt en sens inverse, ça te brise un rythme. Puis, next thing you know, tu essaies de reprendre le beat en plein vent de face…à ce moment précis je suis TOASTÉ! Je siffle comme une bouilloire et personne pour me camoufler.

Je crois qu'à ce moment précis j'en chiais!

Je crois qu'à ce moment précis j'en chiais!

La claque passe sous la forme de Marc Flageole dans une superbe forme. Intelligemment blotti dans un petit pack, il est parti conservateur et utilise les autres à son avantage. Je suis simplement incapable de m’accrocher au groupe et à mon ami Marc…il connaitra une très bonne course jusqu’à la fin, well done!

 

Donc, vraiment à partir de ce moment, ça ne vas pas trop, je manque de juice et la tête est plutôt négative. Une chance qu’il y a des passages dans la foule, car j’ai vraiment des envies de dropper out. Peu de temps après, c’est au tour de mon autre ami Pat Brisindi de me rejoindre, encore une fois ça me démoralise, car lui aussi semble dans une superbe forme. Ce coup-là, je trouve le petit peu de motivation afin de le suivre, c’est maintenant les débuts de crampes aux mollets, intérieur d’une cuisse…et pied gauche (really?!?) qui menacent.

Vraiment quelques kilomètres difficiles dans les petits sentiers de l’île et mes semi-spasmes qui me retiennent de faire de bonnes grandes foulées complètes. Mais rendus là j’ai presque terminé, alors je m’accroche à un gars tout juste derrière Patrice et je pousse bien fort dans le grand stretch final.

Crédit: Gwendoline Pichard

Crédit: Gwendoline Pichard

Je n’ai donc pas connus la journée espérée, mais encore une belle aventure et un bon effort. Ca demeure encourageant que de cassé et de sortir 1h20 comme ça, je me reprendrais la saison prochaine sans doute, je suis pas mal entêté ;) Mais pour l'instant, je passe en mode full triathlon!

 

Le demi-marathon est une distance vraiment difficile, car c’est long MAIS rapide.

 

Si j’en fais une petite auto-analyse;

-Mon dernier entrainement du mardi d’avant était un peu trop overpace, je devais faire 4x7:00 à pace 21k, mais ça c’est terminé plus à 10k…peut être un peu de fatigue restante.

-Je crois être parti un peu vite, même si ce n’est que sur 1km, tu le paye cash quand c’est important.

-J’aurais p-e du skipper une petite coupe de vin la veille ;) Je manque de training côtés boisson, mais que voulez-vous, faut bien s’amuser un peu?!?

-J’aurais dû adapter un peu mon allure afin d’être plus prudent et utiliser les autres pour me pacer et me protéger du vent tout comme Marc le rusé.

-Je crois que je n’étais simplement pas sur une bonne journée, le corps à un peut faillit et je n’avais pas assez de chien pour passer au travers…

-#végétarien??? Premier mois full végé, contre-coup?

 

Finalement, si je le prends dans l’optique triathlon, je me tape tout de même une solide sortie qui sera plus que payante pour le 70.3 Tremblant et pour le reste de la saison.

 

Course: 21k Banque Scotia Montréal

Lieu: Montréal, Canada

Date: 24 avril 2016

Distance: Demi-marathon (21.1km)

Temps: 1:20:29

Rang: 4/203 H35-39, 43/2484 OA

commentaires

Haut de page