Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Race Recap : 70.3 Muskoka 2016

par JP Leclerc 4 Août 2016, 12:22 Triathlon

70.3 Muskoka, Ontario

70.3 Muskoka, Ontario

Muskoka est un évènement avec une longue histoire, ayant déjà été l’hôte des Championnats du Monde de longue distance, mais maintenant sous Ironman, active depuis une 15e d'années. Plusieurs grands noms y sont passés, don plus récement les victorieux Craig Alexander, Mirinda Carfrea et Captain Canada, Lionel Sanders pour ne nommer que ceux-la.

 

Je n’y ai jamais pris part, mais cette saison j’avais décidé d’y passer mon été en m’inscrivant au combo 70.3/full, ayant depuis 2015 une course sur la distance Ironman. Donc, repérage en juillet lors du 70.3, puis on focus sur l’Ironman planifié à la fin Août. Il en fut autrement de mon planning, car IM décidèrent de canceller la course jugée trop dur et pas assez payante pour la région…bon…je choisis alors un autre Ironman, mais je décide tout de même de faire cette course préparatoire au Canada.

 

Je sais qu’on oublie les chronos à Muskoka, car dans cette région de l’Ontario, il y a de la bosse eeeeenn masse, puis que le parcours vélo fait 94km en partant. Selon mes amis, la course à pied ne serait pas de tout repos, comportant elle aussi quelques bonnes montées, en particulier avec une finale assez tough de 500m.

 

Je serai donc à seulement deux semaines du 70.3 Mont-Tremblant, tout juste pour récupérer un peu, refaire un bon weekend en focus IM (car IMMT approche à grand pas!!!) et repartir en taper avant la course. Je le prends comme un gros entrainement du dimanche, avec une médaille à la fin, mais j’aimerais quand même bien faire côtés position. Je pense définitivement pouvoir sortir une belle course et au passage ramasser ma slot pour les Championnats du Monde de 70.3 en 2017 qui se tiendront à nouveau en sol Américain, à Chattanooga au Tennessee.

Le swim exit

Le swim exit

Natation

 

La météo est superbe, juste bien frais avec un peu de soleil, mais pour la journée, des enuagements sont attendus. Je veux bien sûr "avanger" ma nage médiocre d’il y a deux semaines. J’ai donc une petite crainte que ces petites frayeurs refassent surface, mais plus tu y pense, plus tu as peur, donc plus les chances que ça reprenne sont là, alors je tente de ne pas trop m’en faire.

Je pars à 7h05, dans la deuxième vague, bonne nouvelle pour finir tôt (et reprendre la route de 6h pour Montréal!!) et ne pas avoir à dépasser 300 personnes sur le parcours vélo.

 

La nat est annoncée à 2000m, mais dans un lac super clair, calme, à bonne température et le départ étant en eau, beaucoup de place pour répartir les nageurs. Le parcours est spécial, mais le seul hic est le soleil qui nous aveugle sur le premier stretch. Je pars en première ligne et l’espacement entre les nageurs donne un départ plus relax et je prends le pace assez rapidement. Je me sens bien et ça avance!

Puis surtout, pas de crisettes de paniques, donc à l’attaque!

Je dépasse des yellow cap (gens de ma vague) et reprend plusieurs mauves de la vague d’avant.

Holala! Me voilà de retour sur le sub 30:00, je sens que je suis sur ce pace et je m’en réjouis.

 

Imaginez ma déception quand je vois 31 minutes à ma sortie de l’eau…mais bon il y aurait un 100m de trop, donc en enlevant ce temps, je serais tout juste sous les 30 minutes.

Je suis donc 14e du AG (ce qui montre aussi que je n'ai pas si mal nagé!) en entreprenant la plus difficile transition de ma carrière...Prends la très longue sortie de la natation de Mont-Tremblant, mais ajoutes-y 2 sévères cotes!?!? Donc cardio dans le tapis+étourdissements+wet dans les mains+2 cotes à monter à la course…T1 violente et surtout très longue.

Swim course

Swim course

Vélo

 

Le vélo me fais bien peur, mais sera un excellent entrainement en vus du Ironman Tremblant comme je ne suis pas un excellent grimpeur et pour développer ma puissance. Le parcours fait donc 94km et comporte plusieurs ascensions et surtout sans répit tout le long. Pas des Duplessis, mais sans arrêt selon les commentaires, puis une surface par moment pas mal difficile, donc on doit être alerte pour les chutes, mais ce qui affecte aussi grandement la vitesse.

 

Les jambes semblent d’attaque sur le hardcore fameux premier 10km, sur lequel on m’a avertis de ne pas trop regardé ma vitesse moyenne et de me concentrer sur les trous dans la route heheh Tout vas bien en définitivement ca grimpe, et le power à 290w avg me le prouve bien.

 

Rien vraiment à signaler, mise à part qu’il y a quelques portions plus roulantes, mais pas assez longues à mon goût avant de voir une nouvelle montée en face…Je remonte la moyenne de vitesse, je suis bien et positif malgré que ce n’est pas mon type de parcours. Je dépasse pas mal et personne ne me rejoins, ce qui me dis que je roule convenablement.

 

Je roulais pas mal solo depuis un temps quant au kilomètre 70 environ, deux mecs me reprennent. Le second bien calé dans la roue du premier…je lui laisse quelques minutes de "grace" pour qu’il se replace, mais toujours pas, il lui suce la roue big time. Ils échangent même des relais!! Je ne l’es laisse pas aller quand je vois un 39 sur son mollet, me signalant qu’ils sont probablement dans mon AG, je pousse le pace pour les suivre (légalement bien sûr). Après environ 5-6 minutes je siffle et lui cris :

COME ON!!! DO YOUR PASS OR MOVE BACK!!!!

…Avec une gestuelle d’italiens qui se parlent.

 

Il se replace un peu, mais sérieusement pas à distance légale, à part quand la moto passe et les watch. Bref, on finira les 3 ensemble, moi en 2h40 (aille aille seulement 35.1kmh!) le tricheur posera le vélo à quelques mettre de moi et nous commencerons la càp ensemble.

Datas

Datas

Course

 

La météo est idéale pour la course, soit 24 degrés avec enuagement! Par contre, elle n’est pas facile côtés dénivelé et elle nous le rappelle bien dès les premiers kilos. Le gars pousse dès les premières minutes, il a l’air d’un bon coureur, ça me donne un coup au moral et comme je suis un piètre grimpeur à la course, il me met déjà une distance.

Je me sens un peu amoché des 94km de vélo et j’ai comme moins de chien aujourd’hui.

 

Par contre, le fait de le savoir dans ma division me donne un mini boost et je m’efforce à le rejoindre sur le plat. Nous sommes à 4:20/km et sur ce type de parcours, avec la fatigue accumulée de Tremblant et mon dernier weekend de prépa Ironman, je mets le cruise et je n’ai même pas envie de pousser plus. J’en garde aussi un peu sous la pédale, car j’ai peur de ce qui s’en vient comme je ne connais pas le parcours. Je mets tout de même une petite gear supplémentaire car je vois quelques coureurs au loin, il semble suivre ma petite attaque de quelques mètres derrière.

 

Je suis donc toujours shoulder à shoulder avec lui pour les premiers 6-7km, jusqu’à ce que son acolyte de drafting, le grand aux bas de compression nous reprenne, la respiration comme une bouilloire qui siffle.

 

Le parcours est assez cool et diversifié, il nous fait passer dans un petit village et c’est assez sympa avec la foule. Nous nous échangeons le lead, les 3 gars bien collés. Ça donne un bon feeling et surtout une motivation, personne ne veut lacher. Mais vraiment le grand bleu n’as pas l’air facile, quant à moi je ne cesse de faire des jokes et tente stratégiquement d’avoir l’air bien malgré mon asthme qui me donne envie de tousser et cracher au 2 minutes…

 

Avec 6km à faire, je tente une seconde attaque pour casser les deux tricheurs, j’ai bonne espoir de dropper la bouilloire qui semble sur le point de rupture, mais je souhaite surtout distancer l’autre Australien qui court bien. La tactique fonctionne car je suis seul après peut de temps, je ne jette même pas un œil derrière mon épaule pour avoir l’air fort, mais les pas se font distants.

 

Sur les deux prochains K je suis solo, content de mon move et je pense p-e être en tête du AG jusqu’à ce que le mec me recolle aux fesses.

 

Avec 2km à faire IL fait maintenant son attaque…et je ne s’aurai y répondre car il est meilleur en montée que moi et le dernier km n’est qu’en ascension positive…Nous aurons donc été épaules à épaules sur 19 des 21 km, je me sentais dans mon mini IronWar (celle de Raelert et Macca) car sa shape et forme de course me faisaient d’ailleurs penser à Andreas et je suis plus de la corpulence de Macca (puis la yeule ne m’arrête pas tout comme lui haha).

 

Il aura eu le dessus de quelques secondes (12s), nous avons ici la preuve que le drafting est un fléau et aura eu raison de moi et me coutera la seconde place du groupe…Il a biké 2 minutes plus rapide du à sa triche probablement, mais en plus de conserver un brin d’énergie pour la course et son move décisif…1:32:00 Vs 1:32:12…

Le grand a droite...cheat!

Le grand a droite...cheat!

Overall

 

Je pensais avoir eu une pas si pire journée, mais finalement je n’étais pas au top du tout voyant mon temps final et mon rang overall. Moi qui croyais avoir bien poussé sur le vélo, je n’ai pas sentis de gros creux même si je n’avais pas le mordant de Tremblant, mais certaines références me disent que finalement je n’étais pas 100%. Deux jours plus tard, je n’ai aucune courbature aux jambes et me sens d’attaque pour un gros weekend pre-IM.

 

Well tout de même content de mon effort, qui sera payant au long terme, puis de cette 3e place chez les 35-39 ans. Deux podiums en deux semaines ça se prend bien :)

Du coup je punch aussi mon ticket pour les Championnats du Monde 70.3 2017 tout comme Mario et Joff, Tennessee BC is coming!

 

Merci à coach Bart pour le training et le support, Mario & Julien du Team Elite BartCoaching et tous les autres BC présents comme Joel puis Jof et sa superbe perfo.

Finalement à nos supers sponsors : En particulier Larry de Skechers Performance mon coloc du weekend, Enve, Garneau, Compressport, Smith, Xact Nutrition, Techno Cycle, HUUB Design, Momentum Solution Vélo, Remise à Zéro, Broken 7, Beet It sport.

 

Course: 70.3 Muskoka

Lieu: Muskoka, ON, Can

Date: 10 Juillet 2016

Distance: 70.3 demi-Ironman (*2k nage, *94k vélo, 21.1k course)

Temps: 4:49:11

Rang: 3/96 H35-39, 19/1128 OA

Les podiumeux BC, trois représentants aux Worlds 2017

Les podiumeux BC, trois représentants aux Worlds 2017

commentaires

Haut de page