Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Product Review: STRYD running power meter

par JP Leclerc 30 Mai 2017, 12:22 Test de produit

Product Review: STRYD running power meter

Pour faire suite à mon texte d’introduction sur la théorie et les avantages du tout nouveau gadget qu’est le capteur de puissance pour la course à pied, je vous ferai maintenant part de mon expérience et mes impressions sur le capteur STRYD.

 

Je vous invite donc à d’abord lire le premier texte ici.

 

J’ai eu la chance d’avoir la collaboration de Simon Faucher chez Spec Performance, pour me permettre de mettre la main sur un exemplaire de ce device Stryd et de pouvoir bien le tester durant le temps des fêtes (Hi Ha!).

Product Review: STRYD running power meter

La puissance est la mesure directe de l’efficacité de course.

 

En gros, il nous est donc possible de s’entrainer avec des zones précises et personnalisées, de pouvoir avoir des informations concernant notre efficacité,  puis d’analyser les entrainements ou compétitions et en voir où la fatigue a commencée à se faire sentir, donc à quel moment la forme de course se détériore.

 

Cette compagnie basée à Boulder Colorado, soit la mecque du sport en Amérique du Nord, ont commencé le projet via le site Kick Starter, où ils avaient connus un énorme succès. D’abord sous la forme d’un capteur que l’on attachait derrière le short du coureur, soit un peu plus gros et gênant, ils révisèrent le design en l’intégrant à une courroie sur la poitrine (version Pionneer) tels les moniteurs de fréquences cardiaques. Puis, une seconde révision vus le jour pour obtenir le produit final qu’on connaît (version Summit), un capteur attaché au soulier à la manière du bon vieux foot pod (capteur de cadence/distance).

Product Review: STRYD running power meter

De cette manière, le capteur minuscule de seulement 7g est sécurisé sous les lacets avec l’aide d’un petit clip plastique. On ne le sens donc absolument pas et on l’oublie très rapidement. Aucune crainte que la pluie ou la sueur puissent l’endommagé, car le Stryd est à l’épreuve de l’eau. Il résistera même à 1 mètre d’eau durant 30 minutes…soit presqu’un cycle de laveuse ;)

 

C’est donc sous ce tout petit appareil que se trouvent les nombreux capteurs, senseurs et le puissant processeur qui nous permet d’avoir toutes les datas de course possible.

Ayant un seul pod, le Stryd capte et analyse donc les valeurs d’un seul côté, un peu comme les capteurs de puissance dans les pédales Garmin Vector ou bras de pédalier Stage, et extrapole ensuite les chiffres pour le second cotés. L’humain n’étant pas symétrique, je crois qu’il serait plus précis d’avoir les valeurs des deux jambes, contrairement au vélo où la mécanique rend la force déployée assez similaire entre les deux côtés.

 

Un peu comme tous les appareils de fitness, il fonctionne sans fils (wireless) en utilisant la technologie de communication Ant+ et Bluetooth. Le Stryd sera alors compatible avec les téléphones intelligents, mais aussi les montres Garmin les plus récentes, pouvant utiliser des tird party app via Connect IQ et sur certains modèles de chez Suunto. La batterie pouvant durée environ 20h, une lumière viendra nous avertir après approximativement un mois d’utilisation pour la rechargée à nouveau. Son chargeur est aussi pas mal hot, une simple plaque sur laquelle on y dépose le capteur et la charge ce fait juste au contact.

 

Ce que j’ai trouvé intéressant et même assez surprenant, est le fait de ne pas nécessiter de calibration avant chaque utilisation contrairement au foot pod de distance classique. Donc il plus rapide lors de son utilisation, on clip puis on décolle.

Product Review: STRYD running power meter

Ze Test

Lors de la première utilisation, vous devrez faire quelques réglages, mais ensuite son utilisation est donc assez simple et efficace. Voici les étapes initiales après avoir reçu votre tout nouveau capteur de puissance Stryd:

 

-Brancher la base et y déposer le capteur pour le recharger.

-Installer STRYD app sur votre mobile, afin de vérifier pour une mise à jour du software du capteur.

-Installer la plus récente update disponible pour votre montre Garmin.

-Installer STRYD IQ app sur la montre Garmin (via Garmin Express) pour ajouter une fenêtre d’option (nage, vélo, course, stryd running, etc).

-Effectuer le CPT (Critical Power Test) afin de déterminer votre seuil (treshold power et treshold pace) pour ainsi avoir vos zones d’entrainement.

Plusieurs options de tests sont proposés, comme un test d’effort maximale de 3 et 6 tours de piste, de distance maximale sur 3 et 9 minutes ou sur un 5k/10k. Ensuite, vous entrez les résultats sur le site Stryd Power Center et ils vous calculeront vos valeurs de critical power et critical pace, ainsi que vous fournir votre table de zones.

 

J’ai d’abord fais un premier test sur le tapis, simplement une petite course bien relaxe question de voir comment le capteur se comportait et ce que ma montre allait m’afficher comme datas. Ça ne dit pas grand-chose au départ, comme nous n’avons aucune référence de puissance en course à pied et que je ne comprenais rien aux différentes valeurs affichées à ma Garmin. Cependant, j’ai pu saisir rapidement que selon les allures, l’inclinaison du tapis et ma foulée, les watts changeaient elles aussi. J’ai ensuite pus volontairement modifié ma fréquence et en voir aussitôt une variation de puissance.

 

Product Review: STRYD running power meter

Dès le lendemain, j’ai effectué mon test CPT, encore sur le tapis comme il y avait pas mal de neige dehors (et je suis rendus douillet!) car je voulais être en mesure de pouvoir bien pousser. J’ai choisi les 3 et 9 minutes et voici le protocole proposé :

 

3-9 minutes test

1. Réchauffement de 10 minutes. Faire 5x 100m accélérations à environ 80% de l’effort maximale pour activer la circulation du sang dans les muscles pour préparer à l’effort intense.

2. Distance maximale sur 3 minutes. Essayer d’être le plus constant que possible lors du test, mais vous devriez être pratiquement à effort maximale.

3. Récupérez pour environ 30 minutes. (course légère ou marche)

4. Distance maximale sur 9 minutes. Encore une fois tenter d’être le plus constant que possible lors du test, mais vous devriez être pratiquement à effort maximale pour ce nouveau temps.

5. Retour au calme de 10-30 minutes en course facile.

 

Avec mon retour du toujours dévastateur temps des fêtes, j’ai vite réalisé mon manque de fitness lors de ce test mais j’ai tout de même bien poussé pour mon état de forme actuelle et donc obtenu les valeurs suivantes:

 

Critical Power: 318w pour un Critical Pace: 4:00/km.

Product Review: STRYD running power meter

Fait intéressant, mon seuil en course à pied est pas mal similaire à celui en vélo (FTP). Après recherches et discussions, c’est quelque chose que l’on voit souvent, mais qui tend à changer avec le temps comme on veut diminuer la puissance en course (meilleure efficacité) au contraire du vélo que l’on veut augmenter.

 

J’ai ensuite refais quelques runs extérieures et j’ai crus à plusieurs reprise, avoir perdus mon capteur Stryd tellement il est petit et léger! Puis je me suis vraiment amusé à modifier ma sortie et prendre des laps pour analyse. On voit aussitôt les variations de la puissance selon les allures, le terrain et la moindre modification de la foulée. J’ai vus que vers la fin de ma course, j’avais une puissance plus élevée pour la même vitesse qu’au début, c’est donc dire que la fatigue c’était installé et que je portais moins attention à ma forme de course. On comprend alors rapidement l’outil d’analyse puissant pour la foulée du coureur.

 

Ensuite, j’y ai vus excellent instrument d’entrainement, ayant maintenant mes zones de puissance bien précises. J’ai donc fais quelques intervalles sur route, basées entièrement sur la puissance, en ne me soucient pas de l’allure. Ça m’aida donc à être plus constant sur mon effort pour la durée ou la distance de l’intervalle. En plus de gérer les variations du terrain tout en effort et non en vitesse, mais aussi de voir la moindre faille dans ma technique de course, quand la fatigue s’installait vers la fin de la portion à grande allure.

Product Review: STRYD running power meter

 

 

Donc, lors de votre sortie, en temps réel ou après le téléchargement de l’activité sur Garmin Connect ou Stryd Powercenter, en plus des datas classiques de distance, de pace, élévation et de cadence, le capteur Stryd vous procurera les valeurs métriques suivantes, mais plutôt méconnues :

 

Power (puissance)

Quantifie l’effort fournis pour se déplacer (en watts). Vous aurez la puissance actuelle (durant l’entrainement), moyenne ou sur la durée de l’intervalle.

 

Form Power (puissance de foulée)

C’est essentiellement votre valeur de course Xsur placeX. Donc une baisse de cette valeur sur une période de temps à une même vitesse, est une indication d’une amélioration de l’économie du coureur. Des coureurs de hauts niveaux et très efficaces seront probablement proche de leur Form Power optimal, mais pourront donc monitorer le changement durant l’effort avec la fatigue.

 

Ground contact time (Temps de contact au sol)

Est une autre façon de mesurer la cadence déjà connue des coureurs. La cadence et le temps de contact au sol sont donc inter-reliés et essentiellement la même chose. Le temps de contact diminue, la cadence augmente et vice versa.

 

Vertical oscillation (VO)

À la base, l’oscillation verticale est vraiment une valeur liée à l’efficacité de course. Cela vous donne l’énergie dépensée à sauter en l’air au lieu d’aller de l’avant. Imaginez un coureur qui fait 35000 foulées sur un marathon s’il gaspille 1 pouce d’oscillation vertical (ou bounce) par foulée, cela sera de l’énergie dépensé, donc du temps de perdus!

 

Leg Spring Stiffness (LSS)

Mesure d’économie tel un bond de ressort, où moins le ressort se compresse, moins il dépense d’énergie pour produire le mouvement de propulsion. Mesure de raideur des muscles et tendons dans les jambes. Plus gros LSS égale donc meilleure économie.

Product Review: STRYD running power meter

Conclusion

Le capteur Stryd ce détails à 269.99$, ce qui n’est pas un investissement majeur, contrairement aux capteurs de puissances pour vélo. Un très bon outil afin qui permet de s’entrainer avec des zones précises et de pouvoir faire une analyse très poussée et en minutieuse de l’efficacité. Les entraineurs y verront un bon dispositif pour perfectionner techniquement les athlètes et de pouvoir passer à la puissance et faire décrocher juste de l’allure lors de l’entrainement.

 

Le Stryd n’est pas magique et ne fera pas de vous un marathonien Kenyan, mais je crois que pour vraiment en voir l’effet, tout sera sur le long terme avec du travail technique et de prendre le temps d’analyser les valeurs que ce capteur peux vous procurer.

 

Pour l’analyse plus poussée des données, il faudrait vraiment s’y mettre à fond afin de bien les comprendre et d’analyser sur le long terme les variations. Il y a plusieurs textes et certaines formations vidéo disponibles sur internet pour en apprendre plus sur le sujet afin de développer l’aspect d’analyse pour être plus compétant.

 

Disponible chez Spec Performance.

450-904-0548

 

Product Review: STRYD running power meter

commentaires

Haut de page