Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ironman 70.3 Rev3 Quassy - 2 juin 2013

par JP Leclerc 7 Juin 2013, 14:17 Triathlon

RunFinish2 

Le premier test de la saison est déjà passé! J’ai fait mon premier demi Ironman de l’été dimanche dernier au Connecticut dans la ville de Middlebury. Le 70.3 Quassy fait partie de la série américaine de triathlon Revolution3 ou Rev3. Je n’avais entendu que du positif à propos des évènements organisés par cette compagnie en pleine expansion, en particulier sur celle de Quassy. Rien n’est laissé de côté afin de faire concurrence à la série Ironman (marque déposée). Les installations de la course étaient en plein cœur d’un parc d’amusement, ça donnais une belle touche. Un parcours robuste à vélo et à pied nous attendait. La date me convenait aussi beaucoup car ça me laissais le mois de mai au complet afin de délaisser un peu la course à pied et de parfaire mes skills en cyclisme. En plus, avec l’addition de Bart Rolet comme entraineur et de son solide programme d’entrainement, tout était en place pour bien me refaire la jambe avant le début de la saison. Tout se déroulais pour le mieux et j’enchainais les différents exercices du coach, je me sentais déjà devenir un meilleur cycliste. Jusqu’au matin où je pris une fouille en me rendant au boulot. La hanche subit le pire du choc de cette maladresse et je dû stopper la course pour quelques jours. Le problème est que cette chute a eu pour conséquence de me déplacer le sacrum, ce qui me causait des maux de dos du côté opposé à la chute ainsi qu’un solide choc électrique douloureux dans la fesse. Me voilà donc sur le carreau, pas de course durant 2 semaines, moment cruciale dans ma préparation à cet évènement. Quelques Cric Crack Croc plus tard, grâce à ma chiro à qui je dois une fière chandelle, Sophie Limoges de chez Action Sport Physio, je suis de retour. Mais la douleur est toujours là et je songe à ne pas pouvoir compléter la course. Il faut que je tienne bon le 2 juin… ma force n’est plus une force mais presqu’une faiblesse.

  

Race Day

7:00 aux abords de la plage je suis plutôt nerveux, j’entreprends sous peu ma première nage sans mes gigas crises de vertiges, ça me rappelle de très mauvais souvenirs. 7:15 ma vague prend le départ, nous sommes 110 hommes chez les 30-34 ans. Un départ hors de l’eau sur le bord de la plage est une première pour moi. Je peux alors utiliser la technique du saut de dauphin, que je réalise plutôt bien. (Tu cours jusqu’à temps de ne plus pouvoir avancer, ensuite petits sauts en plongeant et tu recommences jusqu’à ce que tu ne touches plus au fond). Je me sens comme un pro! Mais le 33:10 Swim.JPGme ramène très rapidement sur terre, je suis à des années-lumière d’un temps de pro ahhaha! Par contre, très heureux d’avoir nagé vraiment easy, surtout sans problème et avec de bonnes sensations! Je voulais me refaire une confiance et je pousserai sur les prochains. Je sors quand même 23/110 du groupe en ayant pris cette portion vraiment relax. Je vois que je deviens plus rapide.

 

Transition correcte vers le vélo, je décolle en malade, ça roule vraiment bien sur les 3-4 premiers kilos. On m’avait avertis de la difficulté du parcours vélo mais aussi et surtout, dû à la difficulté de la partie course à pied. Je devais me garder des jambes, surtout que ma préparation de course ne me laisserait pas de chance. Sous peu, les ascensions commencent, je dépasse sans cesse. Je pousse et j’atteins une bonne vitesse sur le plat et surtout les faux plats descendants. À voir les autres monter, j’ai une très bonne vitesse de grimpe aussi. Je pousse peut-être trop fort sur les bosses et je n’ai que 15km de fait. Définitivement les gens ne grimpent pas bien car je rattrape des gars à chaque montée et eux me reprennent sur les descentes. Je me bagarre comme ça avec les 3-4 mêmes gars durant des kilos et des kilos. Les dépassements ce font de plus en plus rares, ce qui m’indique que je roule bien et que je prends beaucoup de positions au classement. Le parcours est tout simplement magnifique. Les routes sont dans un superbe état, ce qui donne confiance même à block à 70km/h dans les faux plats. Les sensations sont excellentes, je suis en confiance et je sais que je tire un bon vélo. Est-ce que je vais payer plus tard? Peut-être, surtout avec le mercure qui monte sans arrêt. Mon nouveau casque Vorttice de Louis Garneau n’est pas trop chaud, l’aération est bonne. Le reste passe que trop vite, j’en suis déjà à 80km, je prends les 10 derniers plutôt relax afin de me reposer avant la course. Mon temps final est de 2:38:53, soit 34.2km/h de moyenne sur un tel parcours… C’est excellent en début de saison. Je remonte au classement avec le 6e meilleur chrono des 110 du groupe et très heureux et surpris d’être sortis 32/996 participants, décidément mon rang et mon temps reflète la difficulté du parcours.

 

Me voilà déjà de retour au parc d’amusement pour une quick transition vers la course à pied. Je décolle, fidèle à mes habitudes, en innocent avec un premier kilo en 3:33. ''Ok slaque un peu le big, il fait 35 avec un soleil de plomb, tu vas PETER’’! Alors le 2ieme à 3:42… ''eille slaaaaque’’! Je me stabilise à 3:55, ce qui est pas mal mon pace demi-IM. Maudit qu’il fait chaud! Mais les sensations sont bonnes pour un gars qui n’a pas eu un training optimal en course à pied et qui vient tout juste de ce dégommé les cannes sur un brutal 90 km de bike. Je dépasse quelques gars. Tout de suite après le long stretch du début, commence les côtes. Sans arrêt les côtes se succèdent sur un chemin secondaire en terre battue. Par moment je me demande même si je ne me suis pas trompé de chemin?!? Je cours en cherchant les lignes les plus ombragées. Une chance que mon nouvel habit de triathlon Garneau me permet de dézipper presque entièrement le haut car je surchauffe. Je n’ai que 8km de fait et déjà c’est le plus dur parcours que j’ai vu. Par contre, je rentre dans ma zone et les kilos suivants passent très vite, aucun crash mental et surtout aucune douleur au dos! Merci Sophie! Évidement avec les bosses et surtout la chaleur, le pace en prend en coup, je roule dans les 4:25/km environs. Aujourd’hui ne sera pas une course pour les records. Je ne m’attendais pas à une telle difficulté. Par contre le moral tiens le coup et presque pas de crampes. On repasse tout prêt du parc, ça sent la fin mais aussitôt on repart pour un dernier aller-retour d’environ 5km. La motivation remonte mais illico une douche froide (ou plutôt chaude?!?) me frappe car les ascensions ne nous lachent pas. Le dernier mile (1,6km), je déteste les miles soit dit en passant, est extrêmement long et même interminable. Je finis par finir et je suis surpris d’avoir maintenu une moyenne de 4:26/km sur ce parcours de malade, bon pour un demi marathon en 1:33:34. Encore une fois je me classe bien, 7/110 groupe d’âge et 28/996 au total.

Run.jpg  

 Au final; 4:48:58 d’effort sur une course pour les costauds. Très satisfait d’avoir pu compléter bien sûr, mais encore plus d’avoir pu être malgré tout assez compétitif. 7/110 hommes 30-34 et 26/996 overall. Ca regarde bien pour 2013 et croyez-moi que je risque de trouver les parcours de mes autres courses très faciles en comparaison avec Quassy.

Gros merci à BartCoaching pour avoir grandement aidé à ma préparation pour cette course. J'ai vraiment senti que tout le travail en puissance et en côte à payé.

Félicitations à Bart d’ailleurs, qui à fais le défi de dingue en prenant part à l’olympique le samedi, gagnant de son groupe d’âge. Se tape ensuite le 70.3 le dimanche, me bat de 4 minutes et termine 3e encore une fois dans son groupe… Quelle performance le coach! L’élève a encore pas mal de croute à manger avant de dépasser le maitre. ;)

 

Revolution 3 Triathlon -Lien-

Nom: Rev3 Quassy

Date: 2 juin 2013

Lieu: Middlebury, CT, Usa

Distance: Demi-ironman (1.9k nage – 90k vélo – 21.1k course)

Temps: 4:48:58 (33:10 nage – 2:38:53 vélo – 1:33:34 course)

Rang: 7/110 H30-34 et 26/996 OA

commentaires

Haut de page