Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La moustache me frise au 70.3 de Syracuse - 23 juin 2013

par JP Leclerc 1 Juillet 2013, 15:24 Triathlon

back in 1981!

back in 1981!

 

Voilà que je termine mon gros mois de juin avec un dernier demi-Ironman (70.3). Mon copino Sacha et moi avions choisi Syracuse pour la distance de l’évènement (environ 4h30) et bien sûr car nous ne pouvions faire celui de Tremblant comme il était sold out depuis très longtemps. D’ailleurs faites gaffe sur les routes vers Syracuse car tout comme au Québec, il y a des traverses…mais de Amish!!! Quelle surprise d’en croiser du même âge que nous sur leur chariot! Le changement radical de mode de vie nous a effleuré l’esprit, mais bon, allons faire notre 70.3 d’abord et reconsidérons la question ensuite. Le spot était génial, digne des évènements Ironman. Ça parle pas mal français et de nombreux québécois sont présents, nous faisons la rencontre de 2 chics types, les frère Malo, Charles et Simon. En bon poorfessional style que nous sommes, nous avons eu la chance de pouvoir planter la tente à quelques 200m de la zone de transition, et ce pour un gros 0$. Pas de stress le matin, on pouvait se lever hyper tard pour aller faire nos derniers préparatifs. Je passai donc une nuit de 10h car merde qu’il n’y a rien à faire en camping! Haahhaha Le mercure et l’humidité du samedi laissent présager une chaude journée et 47° sera la température ressentie pour le dimanche.

Nous attendait pour entreprendre notre périple, un beau petit lac tranquille. La température de l’eau était idéale tout en ayant droit au wetsuit. Malheureusement, les nouvelles règles des départs sont que les groupes d’âges les plus compétitifs partent vers la fin. Ce qui fait que nous sommes partis plus d'une heure après les premières vagues ce qui aura pour conséquence que l’on devra dépasser d’innombrables compétiteurs tout au long de la journée. Je me place dans le devant et décolle assez fort pour ensuite prendre une vitesse de croisière. Je pousse plus fort qu’à Quassy, j’avance bien! Dès que je termine le premier côté du rectangle que forme les bouées, je sais que la distance ne semble pas bonne. Bon pas le choix de continuer, je stroke sans arrêt en me disant que je ferai assurément mieux que 33 minutes. Ça ne fais pas de sens, je pousse mais ça ne finit pas! Je pose le pied sur la plage et ma montre m’indique 35:00! Impossible selon l’effort fourni. Après analyse des autres temps, surtout ceux des pros, nous avions 2-3 mins de trop. Au final tout le monde aura cette différence, mais j’aurais bien aimé sortir un bon temps de nage.

Après cette longue course hors de l’eau d’environ 500m, wetsuit à la main, j’arrive en T1 déçu du temps mais boosté à mort pour rouler fort. Il fait déjà chaud et il n’est que 8h30! J’ai hâte de rouler vite pour me rafraichir. Je suis surpris par la bonne aération de mon casque aéro Vorttice de Louis Garneau. Comme prévu, sur les premiers 30km ça grimpe. Quand même pas mal! Mais j’ai de bonnes sensations contrairement à Tremblant il y a quelques semaines. La moyenne est donc basse, surtout parce que durant les maigres portions roulantes un bon vent se joint au party. Je fais les ascensions sans trop de retenue, je contrôle sur le plat et me relax dans les descentes. Ah oui, comme prévu, je double et je double sans cesse, ce qui demande une grande concentration. À mi-chemin, ma décourageante moyenne de vitesse ainsi que la chaleur accablante me démoralise un peu. Par contre, je m’accroche en me rappelant que le dénivelé du parcours sera aidant pour le reste. Ça roule maintenant entre 35 et 45km/h (et +) sur de nombreux kilos, ce qui remonte aussitôt ma moyenne et évidement ma motivation. Je suis par contre incommodé par des raideurs au bas du dos. Je dois régulièrement lâcher ma position aéro question de m’étirer, ce qui me fait perdre surement 1-2 mins au final. Je ne pédale même plus quand ça descend, je me repose pour la course. J'atteins d’ailleurs 80km/h dans une descente et j’ai aussitôt la chienne (Allo maman!) Je rentre en T2 en 2:31 soit 35.8km/h de moyenne. J’en suis très content car ce n’étais pas si facile et j’ai contrôlé l’effort. J’espère que coach Bart aussi en sera satisfait!!! ;)

Dès les premiers kilos et ce n’est nullement une surprise, la chaleur est intense. Il me sera impossible de tirer une bonne course. Encore une fois, tous les compétiteurs y goutterons alors je dois faire du mieux que je peux. La clé sera l’hydratation et le pacing. Je prends une vitesse lente pour ne pas exploser. Les ravitos sont supers, glace, coke, eau, sport drink, gel, et même des éponges mouillées, tout y est pour nous donner une chance. Le parcours est des plus surprenant car il est difficile avec ses 4 bonnes côtes. C’est un double out and back, ce qui veut dire qu’on refait l’aller-retour deux fois…on sait alors que les 4 mêmes bosses reviennent aussi 2 fois. Le soleil frappe de plein fouet et je marche certaines montées. Je vois même plusieurs pros qui marchent, bonkés aux abords de la route. Bref, ça tombe comme des mouches. Parce que je suis quelqu’un qui se prend vraiment au sérieux, j’arbore fièrement une moustache pour le weekend, ce qui me confère plusieurs commentaires durant la course à pied. Epic Stach man! Wow nice pinch! Glorious moustache! Les Américains ADORENT le port du poils sous le nez! De là le titre de l’article…c’est à ce moment-là, que la moustache me frise! Je termine, merci aux éponges, en 1:44 mon demi, une petite marche de santé quoi! Je gagne tout de même 2 positions dans mon groupe, ce qui laisse facilement comprendre que je ne suis pas le seul à avoir été affecté par cette dangereuse chaleur. Je termine alors 15ie chez les 30-34 ans avec un temps final de 4h55.

Je mets cette course dans la banque d’expérience car elle a su grandement forger mon caractère. Content d’avoir au moins brisé le 5h sous de telles conditions. Je dois continuer dans la même veine ma portion vélo, mais allonger de bons demi-marathons ensuite. Super fin de semaine pour le reste.

Bravo à tous pour le 70.3 Tremblant! Encore cette année, les temps sont canons! Semble-t-il que je préfère aller aux compés de tarrés comme Quassy ou Syracuse, on regarde même pour Muskoka en septembre, autre course de dingue où tu ne vas pas pour un temps précis… (2km de nage et 93k de bike dans les côtes!)

Merci encore à BartCoaching, on sent qu'il me dirige bien et que je prends du pic à vélo et que le meilleur reste à venir!

 

Nom: Ironman 70.3 Syracuse – Lien-

Lieu: Syracuse, NY, USA

Date: 23 Juin 2013

Distance: Demi-Ironman (1.9k swim – 90k bike – 21.1k run)

Temps: 4:55:13 (35:36 swim -2:31 bike – 1:44 run)

Rang: 64/1400 overall et 15/157 Hommes 30-34

La moustache me frise au 70.3 de Syracuse - 23 juin 2013
La moustache me frise au 70.3 de Syracuse - 23 juin 2013

commentaires

credits processing 09/04/2014 08:55

It’s great to ride with friends and I really love that. I am rider and we used to go for long rides with friends. I also take part in cycling competitions and I have won few prizes. Thanks for sharing.

kevin 09/04/2014 06:27

lkjd

Haut de page