Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Triathlon olympique Mont-Tremblant, plutôt duathlon olympique…merci meteo!

par JP Leclerc 11 Juin 2013, 11:48 Triathlon

TriathlonMontTremblant.jpg

Dame Nature fait chier ces temps-ci, et en plus de rendre nos entrainements difficiles, elle en rend aussi les compétitions très pénibles. Tellement que, l’organisation durent canceller la natation le vendredi soir pour la compétition du samedi. Avec une température de l’eau avoisinant les 11°, c'étais plutôt compréhensible de leur part, mais plutôt décevant pour les athlètes. J’aime le triathlon qui comprend la combinaison de 3 différentes disciplines et je ne tripe pas trop sur les duathlons. Le duathlon est une toute autre histoire et je ne suis pas entrainer pour cette composition. On fera alors 10km de course, 40km sur parcours difficile de vélo et pour finir, un autre 5km de course. Bref, un duathlon de distance olympique.

Le temps est dégeulasse, il pleut et il fait froid. Mon acolyte Sacha et moi arrivons très tard et notre préparation est chaotique. Tout est en place pour que ma motivation ne soit pas au rendez-vous. Je pars avec l’idée d’utiliser cette compétition comme un training run.

 

Ca décolle fort, comme d’hab, les gens partent beaucoup trop vite. Je prends mon pace et j’aperçois 3:35/km sur ma Garmin. Les côtes viennent aussitôt me relaxer et je ne me sens pas très en forme. Je manque de gaz on dirait et déjà mes mollets se redissent…Je laisse les kilos passer un peu et subitement ca va mieux. Je mets une autre gear et je lâche mon pot Sacha. Je suis sur le seuil, un peu trop rapide même, mais je dépasse d’autres compétiteurs. Je me ramasse par contre complètement seul pour les 3-4 derniers kilomètres. J’aperçois un petit groupe, mais rien ne sers de les rejoindre aussitôt dans la compétition, je conserve mes cartouches car je crois que j'en aurai besoin. Je termine cette portion en 35:11, soit un PB sur 10km! Hahahah I WISH! La distance n’était pas bonne et vous en déduirez qu’elle était plus courte. (9.4km environ)

 

Transition rapide sous la pluie et BANG je drop le vélo sur le côté avec le bitume tout mouillé, quel malaise de m’apercevoir qu’une chaussure c’est déclipper. C’est parti! Je décolle assez fort, il pleut tellement que je relève aussitôt la visière de mon casque Vorttice de LG car je n’y vois rien. Mais dès la première bosse, mes jambes sont faibles et mon manque de jus ce refait sentir. Sérieusement pas capable de grimper. Le 10km m’a petter et ne suis surement pas remis de mon demi-ironman du week-end passé. Mais bon, je me connais, je dois continuer de pousser et peut-être que tout rentrera dans l’ordre. Bien non, le difficile parcours me donne du fil à retordre et définitivement, ce n’est pas ma journée. D’un coup je me fais doubler par Sacha qui joue la chèvre des montagnes. On dirait presque que je fais du vélo stationnaire. Je suis grillé après seulement 15km, plus de cartouches…et l’air n’entre plus dans mes poumons, on dirait que je fais de l’asthme!!! Je sile et siffle comme une bouilloire et ca m’empêche de pousser. C'est un peu paniquant. Par chance que le retour est plus descendant et que cela me permet de relaxer un brin. Mais je devrai me retaper toutes les bosses de ce parcours costaud pour un autre loop de 20km. Je suis un peu découragé, signe que ca ne va pas trop bien. Deuxième lap tout aussi tough, mais déjà je suis de retour en ville. En descendant du vélo, BANG encore une semi chute!?!? Ben maudit t@b@rn...après analyse, j’ai fais ajuster mon vélo récemment car ma direction était defectueuse, elle est tellement rendue molle que le guidon tourne presque seul. Ce qui fais que, lorsque dans les transitions je pousse le vélo de part la selle du bike, le guidon tourne aussitôt d’un côté et me fais planter…gros malaise encore une fois, j’ai le gout de me rentrer en entier dans mon casque aéro. Je vais m’assurer de resserrer tout ca au PC! Je suis tellement fâché de ma perfo à vélo, du temps de merde et de cette maladresse que j’ai envie de tout stopper drette là. Donc, le calvaire ce termine en un 40km en 1:11. Pourris est le seul mot qui me vient en tête. Tellement, que j’en suis gêné devant Bart qui est présent sur le site…désolé coach.

By the way, la chèvre assassine de Robion, Sacha, dé-go-mme le bike en 1:05 et fais le 2ieme temps vélo! Vraiment très fort buddy!

 

Je repars pour le final 5km de course et le blocage est toujours là. L’apport d’air n’est pas suffisant et j’étouffe grave. Peut-être est-ce l’humidité dans le tapis ou suis-je juste allergique au duathlon?!?! Hahhaha Je passe 2-3 gars et encore je suis seul. Ca passe vite malgré que c’est très dur du à ma mauvaise journée ainsi que le parcours côteux. Je pousse car j’ai hâte d’en terminer avec tout ca et je sais qu'un bbq nous attend. Je double encore 2 personnes en sifflant de la gorge pour essayer de faire entrer le plus d’air possible. Ils ont du penser que j’étais totalement à bloc, ce qui n’était pas le cas. Enfin j’entre au village où les installations sont magnifiques, et je termine en 2:03:36 avec un 5k en 17:11 ce qui veut encore une fois dire que le parcours était plus court.

 

Sur le coup, tellement déçu de moi, surtout au niveau vélo. Je suis même en criss je dirais. Sacha m’a mis une correction sur le bike et je sais que nous sommes environs du même calibre normalement. Il a eu une excellente journée, moi une pourrie. Après un bon lunch, je defrustre un peu et me dis que je venais pour un super bon entrainement, donc je ne devrais pas m’en faire autant. C’est mon côté compétitif et critique qui sort étant un éternel insatisfait de mes performances. Une mauvaise journée ca arrive et les bonnes sont à venir. Je dois avouer que je me suis auto-flagellé dès le lendemain matin sur mon Argon18 avec un solide 100km sortis de plusieurs portions à BLOC. Je mise gros sur Syracuse 70.3 dans 2 semaines alors au boulot. Je suis sur que Tremblant sera payant au final.

 

Une petite parenthèse pour dire que Tremblant est rendu la capitale du Triathlon au Québec et même au Canada! Elle respire l’Ironman, ca ce vois et ce sens partout. D’ailleurs, le tri de Tremblant fait maintenant partis de la série 5150 de la WTC. Ils ont alors 4 évènements d’envergures avec une organisation hors-paire. C’est malade!5i50-20triathlon-20series-20smalljpg.jpg

Nom: Triathlon Olympique Mont-Tremblant -Lien-, maintenant 5150.

Lieu: Mont-Tremblant, Qc

Distance: Duathlon olympique (10k run – 40k bike – 5k run)

Temps: 2:03:36 (35:11 run -1:11 bike – 17:19 run)

Rang: 17/700 overall et 6/156 Hommes 30-34

commentaires

Haut de page